Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme avec cimetière protestant irvingien à Ladouzy-la-Ville

Dossier IA02000562 réalisé en 1998

Fiche

  • Logis depuis le nord-est.
    Logis depuis le nord-est.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • grange
    • étable à vaches
    • porcherie
    • remise agricole
    • jardin
    • cimetière

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées grange, étable à vaches, porcherie, remise agricole, jardin, cimetière
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Thiérache - Aubenton
Adresse Commune : Landouzy-la-Ville
Lieu-dit : l' Ange-Gardien
Adresse : n° 8 dans le hameau
Cadastre : 1996 AD 24

Les bâtiments de cette ferme datent principalement de la 1ère moitié du 19e siècle. Le logis porte sur son mur pignon la date 1810 en brique vernissée. Le logis a conservé ses lambris de revêtement et ses encadrements de porte comme les lambris de sa cheminée datant de la 1ère moitié du 19e siècle. La porte de l'élévation postérieure du logis comporte au-dessus de son linteau une inscription peinte " 31 mai 1854 ", qui correspond peut-être à une restauration. Les autres bâtiments agricoles et en particulier la grange traversante datent de la première moitié du 19e siècle. L'étable à vaches, attenante au logis paraît cependant être plus tardive. Un appentis, la porcherie et la remise agricole datent du 1er quart du 20e siècle. La ferme abrite, au fond de son jardin un cimetière protestant irvingien. Cette ferme est en effet liée au développement de ce mouvement religieux à Landouzy-la-Ville au cours de la 2e moitié du 19e siècle, issu de la propagation des théories religieuses du théologien écossais Edward Irving sous le nom d'Eglise catholique apostolique. Ce mouvement, qui ne rassembla jamais plus d'une trentaine de personnes à Landouzy-la-Ville possédait un lieu de culte dans une petite chapelle aménagée dans une maison située de l'autre côté de la rue en face de cette ferme. Rien n'a cependant subsisté de ces aménagements intérieurs. Ce cimetière compte près de 16 tombes, en pierre bleue, s'étendant chronologiquement de 1831 à 1911. La petite communauté irvingienne de Landouzy, comptant aujourd'hui moins de 10 personnes, est toujours desservie par un prêtre résidant au cateau-Cambrésis.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1810, porte la date

Le logis est double en profondeur, il comporte 5 travées formant une élévation ordonnancée sans travées. Il est en brique sur un solin en pierre de taille de grès. L'encadrement de la porte de la façade antérieure est en pierre bleue, tout comme les linteaux des baies. L'encadrement de la porte de l'élévation antérieure est en pierre de taille calcaire. Comportant une cave voûtée en brique, il possède un comble à surcroît avec deux lucarnes à croupe débordante sur l'élévation antérieure. La date sur le mur pignon est en brique vernissée. Le logis est couvert par un toit à longs pans et pignon découvert en ardoise synthétique. Le logis a conservé ses lambris de revêtement et ses huisseries en chêne. L'étable à vaches attenante est en pan de bois et torchis avec un essentage de planches, le comble servant de grenier abrite un pigeonnier sous la corniche. Elle est couverte d'une demi-croupe en tôle ondulée. La grange, sur un solin de moellon de grès, est en pan de bois, torchis et essentage de planches, sa façade présente un remplissage partiel du pan de bois en brique, elle est couverte d'une demi-croupe en ardoise synthétique. Le cimetière au fond du jardin comporte près de 16 tombes en pierre bleue, datant de 1836 à 1911.

Murs brique
torchis
essentage d'ardoise
essentage de planches
pan de bois
Toit matériau synthétique en couverture, tôle ondulée
Étages sous-sol, en rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvrements voûte en berceau
en brique
Élévations extérieures élévation ordonnancée sans travées
Couvertures toit à longs pans
appentis
pignon découvert
demi-croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente
Typologies pierre bleue autour des baies
États conservations restauré
Techniques menuiserie
Représentations ornement végétal ornement géométrique
Précision représentations

Les lambris de revêtement et les encadrement des portes des pièces principales du logis présentent un décor à motif géométrique et végétal (rosettes, palmettes et rinceaux de feuillage).

Outre la qualité architecturale certaine de son logis portant la date de 1810, cette ferme offre la particularité de comporter un petit cimetière irvingien qui atteste de l'existence de ce mouvement religieux à Landouzy-la-Ville au cours du 19e siècle et de la 1ère moitié du 20e siècle.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Éléments remarquables logis
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Guiochon Xavier-Philippe