Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme de la Mascrée, puis Ferme Martin-Tempête à Misery

Dossier IA80000813 réalisé en 2003

Fiche

Voir

Appellations ferme de la Mascrée, Ferme Martin-Tempête
Parties constituantes non étudiées logis, remise, écurie, étable, hangar agricole
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Nesle
Adresse Commune : Misery
Lieu-dit : Martin-Tempête
Adresse : route de Saint-Christ , CD 45
Cadastre : 2002 ZH 22, 13

Château détruit pendant la guerre de 1914-1918, alors propriété de M et Mme Maurice Lalain Chomel. L'aspect qu'avait le Château de Misery en 1914 est connu par l'expertise de l'architecte parisien Georges Déchard (devis et dessins, juin 1920). Le domaine, outre plusieurs fermes, comprend alors le château proprement dit, construit vers 1870, entouré d'un grand parc clos de murs, avec maison de garde, serres, manège, fabriques de jardin (pavillon rustique près du château, gloriette), hangar rustique pour bestiaux, château d'eau, petit pavillon d'infirmerie, poulailler, chenils.

A l'issue de la guerre de 1914-1918, la Ferme Martin Tempête appartient à M et Mme Maurice Lalain-Chomel, propriétaires du château de Misery ainsi que de plusieurs fermes sur le territoire de Misery, la ferme de la Plaine, la ferme du château et la Petite ferme. L'aspect qu'avait la ferme en 1914 est connu par l'expertise de l'architecte parisien Georges Déchard (devis et dessins, décembre 1919) : habitation en brique en bordure de route, écuries et étables en brique, au centre de la cour remise et manège de la batteuse, avec transmission pour amener l'eau d'un réservoir monté sur charpente en bois, grand jardin entouré d'un mur de clôture. Sa superficie est alors de 4980 m2 dont 1422 m2 couverts. La ferme est reconstruite sur un plan symétrique.

Période(s) Principale : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Déchard Georges, architecte, (?), attribution par source

Pignon de l'avant-corps couvert d'un toit à demi-croupe marquant l'axe de composition du logis : baie en arc, linteaux segmentaires, avancée hors oeuvre à 3 pans au rez-de-chaussée. Retour du toit du logis couvrant le pignon axial (débords de toit portés par des consoles doubles en bois ouvragées), demi croupes. Chaînages harpés de brique, remplissages en moellons en appareil polygonal.

Murs brique
calcaire
béton armé
moellon
appareil mixte
Toit ardoise
Plans ensemble régulier
Étages sous-sol, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
demi-croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre

Disposition symétrique axée sur le logis et le portail d'entrée. Projet unifié présentant un ensemble faisant preuve d'une volonté de régularité peu courante.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série R ; 10 R 876. Misery. Dommages de guerre.

Documents figurés
  • Propriété de Madame de Lalain-Chomel, route de Saint-Christ à Misery, ferme de la Mascrée, [état antérieur à 1914], 2 tirages (plan d'ensemble, coupes et façades), Georges Déchard (architecte-expert), décembre 1919 (AD Somme ; 10 R 876).

  • Château de Misery, propriété de madame Lalain-Chomel, [état antérieur à 1914], 3 tirages (façade principale, plans du rez-de-chaussée et du 1er étage), Georges Déchard (architecte-expert), décembre 1919 (AD Somme ; 10 R 876).

Bibliographie
  • LEFEVRE-MARCHAND. Note sur diverses localités des cantons de Chaulnes, Nesle et de Rosières. Bulletin de la Société des Antiquaires de Picardie, 1871, tome 11.

    p. 16-23
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Bailly Gilles-Henri - Caulliez Stéphanie - Laurent Philippe