Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Jardin public de Ham, dit parc Délicourt

Dossier IA80010525 inclus dans Lotissement, dit du boulevard du Nord réalisé en 2015

Fiche

Destinations jardin d'agrément, jardin public
Parties constituantes non étudiées kiosque, pont de jardin, canal de jardin, étang
Dénominations jardin d'agrément
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Ham
Adresse Commune : Ham
Adresse : boulevard de la République , ancien boulevard du Nord

D'après E. Bocquet (1912) Etienne Délicourt, qui installe sa résidence estivale à Ham à partir de 1878, fait l'acquisition de terrains marécageux situés au-delà des anciennes fortifications, pour l'établissement d'un parc dont il confie l'aménagement à un "paysagiste émérite" de Paris. Le parc est "planté d'arbustes de fantaisie et d'arbres de haute futaie. Corbeilles de fleurs, massifs, plate-bandes, rien n'y manque... La rivière de la Somme détournée, a permis l'installation d'une pièce d'eau qui donne cette fraîcheur si agréable pendant la période estivale". Fleury et Danicourt (1881) signalent le "joli parc, propriété d'une riche famille hamoise".

Les matrices cadastrales indiquent qu'il y fait construire un logement en 1868, puis un kiosque en 1870. La veuve de son fils Gustave Délicourt fera don du parc à la ville de Ham en 1908.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle
Dates 1868, daté par source
1870, daté par source

Le parc Délicourt, d'une superficie de 17 500 m2, s'étend en bordure du boulevard de la République. Le terrain est délimité par un mur bahut surmonté d'une grille et accessible par un portail principal, qui se situe dans l'axe de celui de l'ancienne propriété Délicourt, à l'ouest du boulevard.

L'organisation de l'espace paysager, bordé par la Somme au nord, est déterminée par des canaux et un petit étang, qui forment une petite île, accessible depuis plusieurs passerelles. Il est desservi par un réseau d'allées sinueuses.

Légué à la ville de Ham en 1908, ce parc paysager est dessiné à la fin du 19e siècle par un paysagiste parisien pour Etienne Délicourt, qui aménage à Ham sa résidence estivale, après son mariage avec Aure Hallouin. Il offre à ce titre un intérêt historique exceptionnel, dont on trouve de rares autres exemples comparables en Picardie, notamment à Albert (parc de la villa Les Rochers).

Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 410/4. Ham. Propriétés foncières 1832-1882.

Bibliographie
  • BOCQUET, E. Guide du touriste à Ham. Ham : Jeuniet-Rasse, 1912.

    p. 65-67.
  • FLEURY, Elie, DANICOURT, Ernest. Histoire populaire de la ville et du château de Ham. Ham : E. Quentin éditeur, 1881.

    p. 2.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.