Logo ={0} - Retour à l'accueil

La gare de Woincourt

Dossier IA80010132 réalisé en 2013

Fiche

Parties constituantes non étudiéesvoie ferrée, quai
Dénominationsgare
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Vimeu - Friville-Escarbotin
AdresseCommune : Woincourt
Lieu-dit : Adresse : 6 place
de la Gare
Cadastre : 2014 B 254
Précisions

Initialement prévu au nord du village, le choix de l'emplacement de la gare au sud, facilitant la desserte des usines de Dargnies, est adopté en octobre 1879. La gare est inaugurée le 4 décembre 1882 lors de l'ouverture de la ligne Abbeville-Eu. Il s'agit du quatrième point d'arrêt de la ligne longue de 37,2 km.

Située à 3,8 km de la station de Feuquières Fressenneville, elle est prévue pour desservir un bassin de 7 109 habitants en 1881.

Comme toutes les stations des lignes à voie unique de la Compagnie des chemins de Fers du Nord, elle comprend un bâtiment des voyageurs, une halle à marchandise et une lampisterie. La gare sert d'abord principalement à l'acheminement de matières premières pour l'industrie de la petite métallurgie du Vimeu et l'export de sa production. Quelques entreprises s'installent à proximité, notamment la briqueterie Obel, rachetée par la fonderie « Société Industrielle du Vimeu » après la Première Guerre mondiale,qui bénéficie d'un embranchement ferroviaire dès le milieu des années 1880. La Compagnie Sucrière de la Somme et le Syndicat agricole du Vimeu installent une bascule respectivement vers 1899 et 1908.

En 1938, la gare devient la propriété de la Société Nationale des Chemins de Fers Français. Il ne subsiste aujourd'hui que l’ancienne halle de voyageurs, transformée en logement.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1882, daté par source

La gare et la voie ferrée sont situées au sud du village, en direction de Dargnies. La gare est desservie par une voie unique, coupée par un passage à niveau, rue Jean-Jaurès.

Construite en briques et couverte d'ardoises, l'ancienne halle des voyageurs comprend un corps central à un étage à trois travées et deux ailes basses. Elle illustre un type de gare « intermédiaire» qu'on retrouve à Feuquières ou à Moreuil. Au-dessus de la travée centrale et sur le mur pignon côté Abbeville sont disposés des cartouches indiquant le nom de la station. Seuls les éléments en saillie (encadrement des baies, chaînages d'angle et frise soulignant les étages) assurent la décoration de l'ensemble.

L'ensemble est aujourd'hui réhabilité en logements.

Mursbrique
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans

La gare de Woincourt illustre un type de gare "intermédiaire" qu'on retrouve à Feuquières-en-Vimeu ou à Moreuil.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 827/7. Woincourt. Matrices des propriétés bâties, 1882-1911.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 3857. Woincourt. Administration communale, 1870-1939.

Documents figurés
  • Woincourt. Vue de la gare depuis la place, carte postale, [début du 20e siècle] (coll. part.).

  • Woincourt (Somme). Vue du quai de la gare, carte postale, [début du 20e siècle] (coll. part.).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Association de Préfiguration du PNR Picardie maritime - Grimaud Romain
Grimaud Romain

Chargé de l'inventaire du patrimoine du Vimeu industriel de 2011 à 2012.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Kocourek Frédéric-Nicolas
Kocourek Frédéric-Nicolas

Enquêteur externe, chargé de l'inventaire du patrimoine du Vimeu industriel de 2014 à 2016.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.