Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lambris de hauteur de la sacristie

Dossier IM02005463 réalisé en 2004

Fiche

Voir

Dénominations lambris de hauteur
Titres
Aire d'étude et canton Soissonnais - Soissons-Sud
Adresse Commune : Soissons
Adresse : Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais , place Cardinal-Binet
Emplacement dans l'édifice sacristie

Les grands travaux de réaménagement du chœur dans la seconde moitié du 18e siècle comprennent la construction d'une véritable grande sacristie, dépense que la vétusté de l'édifice rendait indispensable, comme nous l'avoue le chanoine Cabaret. Les fondations en sont posées en 1768, à l'emplacement de la petite sacristie qui est donc détruite. Sa construction dure quatre années et s'achève en 1772, avec l'installation des boiseries et du mobilier, dus au ciseau du maître-menuisier soissonnais Ruelle. Les panneaux qui encadrent l'autel et sont ornés de trophées d'objets religieux sculptés en bas-relief sont probablement l’œuvre du sculpteur soissonnais Forest qui, en outre, a dirigé l'ensemble des travaux.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1772, daté par source, daté par travaux historiques
Stade de création
Lieu d'exécution Commune : Soissons
Auteur(s) Auteur : Ruelle,
Ruelle

Maître-menuisier à Soissons, dans la seconde moitié du 18e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, attribution par source
Auteur : Forest, dit(e) ou Forêt, conducteur de travaux, sculpteur, attribution par source

Les murs intérieurs de la sacristie sont entièrement recouverts d'un lambris de hauteur. Cette boiserie suit le périmètre rectiligne de la pièce mais adopte un tracé incurvé à l'emplacement de la porte principale qui relie la sacristie au chœur de la cathédrale et de celle qui la réunit à l'actuelle salle capitulaire. Le lambris intègre plusieurs battants, destinés à fermer les grands placards ménagés à l'intérieur des murs ainsi que le battant de la porte qui permet à la sacristie d'être desservie par le passage construit dans la seconde moitié du 15e siècle.

Ce lambris est réalisé en chêne ciré. Il est principalement mouluré grand cadre et comporte un décor en relief sculpté dans la masse, mais parfois rapporté.

Catégories menuiserie
Structures élévation, droit battant
Matériaux chêne, en plusieurs éléments, taillé, poli, ciré, mouluré grand cadre, mouluré petit cadre, décor en relief, décor dans la masse, décor rapporté
Précision dimensions

h = 560.

Précision représentations

Au-dessus de la porte principale, le décor consiste en un médaillon ovale qui se détache sur un cuir cantonné de deux guirlandes de fleurs. Au-dessus de la porte unissant la sacristie à la salle capitulaire, ont été sculptées en relief deux palmes passées dans deux couronnes de fleurs, allusion probable aux deux martyrs Gervais et Protais. Plusieurs panneaux, à la partie supérieure du lambris, comportent la représentation d'un médaillon ovale, surmonté d'une patère à laquelle des guirlandes de feuilles de laurier sont fixées par un ruban plissé. Quelques fleurs et tiges de feuillages rehaussent les extrémités de grands panneaux. L'ornementation la plus riche a été réservée à la proximité de l'autel et consiste en deux grands trophées d'objets religieux.

La cathédrale ayant été classée par inscription sur la liste de 1862, les lambris de la sacristie qui sont considérés "immeubles par nature", bénéficient de la même protection.

Statut de la propriété propriété de l'Etat
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections classé au titre immeuble, 1862

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Aisne. Série G ; G 254. Inventaire ou somme des chartres, titres, pièces importantes, registres et papiers contenus dans les archives du chapitre de l'église cathédrale de Soissons, t. 1.

    p. 648-649.
  • AD Aisne. Sous-série 4 J : 4 J 2 (copie des "Mémoires pour servir à l'histoire de Soissons et du Soissonnais" d'Antoine-Pierre Cabaret, seconde partie).

    p. 326, 328.
  • A Évêché Soissons. Série D (personnel) : 5 D 8 - 5 (JACQUIN, chanoine Paul. Le chapitre de la cathédrale de Soissons dans le cours du XVIIIe siècle. Manuscrit dactylographié, s.d. [ca 1908]).

    p. 50-51.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Riboulleau Christiane - Plouvier Martine