Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Le village de Frémontiers

Dossier IA80009881 réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Le village de Frémontiers, visible sur la carte de Cassini, s'est développé aux abords du prieuré, sur un site de carrefour. Deux axes principaux traversent le village, un axe nord-sud (ancienne route de grande communication représenté sur la carte de Cassini) et un axe est-ouest reliant Conty à Poix-de-Picardie. C'est le long de ce deuxième axe que les terres ont été progressivement loties, principalement en direction de Poix, comme le montre le cadastre napoléonien de 1825.

Une maladrerie est attestée par la toponymie (les Maladris), à l'est du village en direction de Conty.

De l'ancienne route, ne subsiste qu'une implantation rue du Moulin (actuellement en impasse), aboutissant au point de franchissement de la rivière. La modification du tracé routier et le déplacement du point de franchissement, à l'ouest de l'église, sont des aménagements de 1840. Comme le montre le tableau d'assemblage de 1825, qui constitue le plan le plus précis, le chemin a été dévié. La position du manoir, au sud de l'église et de la rivière, et son implantation dans les marais, témoignent des modifications des 17e et 18e siècles.

Le village réunit la majeure partie de la population de la commune. En 1846, il compte 63 maisons et 233 habitants. Le nombre des maisons reste stable, jusqu'en 1881 (61 maisons pour 77 ménages) et décroit en 1906 (51 maisons pour 50 ménages), comme la population du village, qui passe de 248 en 1851 à 134 en 1911.

L'activité textile très présente en 1836 (70 fileuses, 8 ouvriers en bas, 4 passementiers, 2 tisseur) disparaît presque totalement en 1846. C'est ensuite l'activité agricole (cultivateurs et ménagers), qui est dominante jusqu'à la Première guerre mondiale.

Comme l'indique la monographie communale (1897-1899), "Frémontiers s'est transformé au 19e siècle par la création de deux grandes routes et le perfectionnement de l'agriculture. Plus de chaumières, partout des habitations très confortables". La baisse de la population y est surtout attribuée à la faible natalité.

Dénominations village
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Conty
Adresse Commune : Frémontiers

Le village de Frémontiers est représenté sur la carte de Cassini et sur la carte itinéraire des routes d'Amiens aux villes voisines, de 1754, pour le placement des postes.

Le cadastre napoléonien donne une première représentation précise du village, en 1825. Plusieurs lotissements sont visibles sur l'axe Poix-Conty. L'église est au centre du village, l'ancienne maison seigneuriale est l'unique construction présente au sud de la rivière des Evoissons et du moulin.

Les sources conservées aux archives départementales (série O) indiquent que le village a été incendié deux fois entre 1833 et 1848. A l'occasion d'un conflit, opposant Morgan de Belloy à la commune, celui-ci indique, dans un courrier de 1823, que mesdemoiselles Dumesnil et Morgan ont fait don d'une importante quantité de bois pour rebâtir les maisons du village. En 1841, la commune cède à M. de Morgan "une petite portion du chemin aux abords du pont établi sur la rivière qui se trouve abandonné par suite du nouveau tracé du chemin vicinal de Frémontiers à Brassy". La déviation de la route et la construction du pont sur la rivière, au sud de l'église, datent de 1842. Les recensements de population donnent le nombre des maisons et des habitants dans le village, à partir de 1846 (63 maisons). Ce nombre reste stable, jusqu'en 1881 (61 maisons), décroit en 1906 (51 maisons), comme la population du village, qui passe de 248 en 1851 à 134 en 1911. L'activité textile très présente en 1836 (70 fileuses, 8 ouvriers en bas, 4 passementiers, 2 tisseur) disparaît presque totalement en 1846. C'est ensuite l'activité agricole (cultivateurs et ménagers) qui est dominante jusqu'à la Première guerre mondiale.

Comme l'indique la monographie communale (1897-1899), "Frémontiers s'est transformé au 19e siècle par la création de deux grandes routes et le perfectionnement de l'agriculture. Plus de chaumières, partout des habitations très confortables". La baisse de la population y est surtout attribuée à la faible natalité.

Période(s) Principale : 19e siècle, 20e siècle

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 352/3. Frémontiers. Matrices des propriétés foncières. Etat de sections.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 352/4. Frémontiers. Matrices des propriétés foncières.

  • AD Somme. Série M ; 6 M 352. Frémontiers. Recensement de la population.

    (1817-1906).
  • AD Somme. Série O ; 99 O 1839. Frémontiers. Administration communale (avant 1869).

  • AD Somme. Série O ; 99 O 1840. Frémontiers. Administration communale (avant 1869).

  • AD Somme. Série O ; 99 O 1841. Frémontiers. Administration communale.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 1842. Frémontiers. Administration communale.

Documents figurés
  • Carte itinéraire des routes d'Amiens à Abbeville St Valery, Aumale et villes voisines pour le placement des postes, 1754 (AD Somme ; 1 C_CP_1294/1).

  • Plan du cadastre napoléonien de Frémontiers. Tableau d'assemblage, 1825 (AD Somme ; 3 P 1632/1).

  • Plan du cadastre napoléonien de Frémontiers. Section E2, dite de la Vallée, 1825 (AD Somme ; 3 P 1632/10).

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.