Logo ={0} - Retour à l'accueil

Mairie et ancienne école de Port-le-Grand

Dossier IA80007334 inclus dans Le village de Port-le-Grand réalisé en 2005

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cour
    • buanderie
    • poulailler
    • logement
Parties constituantes non étudiéescour, buanderie, poulailler, logement
Dénominationsmairie, école
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes Ponthieu-Marquenterre - Nouvion
AdresseCommune : Port-le-Grand
Cadastre : 1984 B 570

Dès 1725, le village possédait déjà son école. Celle-ci devait être établie dans une construction privée car elle ne figure pas sur le cadastre napoléonien de 1832. Elle fut vendue en l´an 9 (1800), au même titre que le presbytère.

La seconde école est construite en 1834 par François Racine, entrepreneur en bâtiment à Abbeville (plan aux Archives Départementales : 99 T 3807/638).

Le document intitulé « Biens communaux de la commune de Port-le-Grand avant 1869 » précise le nom de l´architecte : Colombel. Le paiement de cette dépense s´effectua au moyen d´une imposition extraordinaire votée par la commune et d´un secours de l´Etat égal à l´excédant de la dépense. D´après une carte postale du début du 20e siècle, il s´agissait d´une petite construction en brique de trois travées de long avec toit à deux pans et croupes en ardoise. Un mur d´enceinte ainsi que des dépendances, dont une étable, la séparaient de l´église.

L´école était ouverte depuis 1834 et l´instituteur ne bénéficiait toujours pas d´habitation. C´est pourquoi, en 1880, la commune se proposa d´acquérir un logement pourvu d´une étable et d´une remise situé en face de la place publique (actuellement section 1984 B 272). Mercher, l´agent voyer cantonal, dressa d´ailleurs le plan géométrique de la propriété le 9 septembre 1880. Les travaux, débutés en 1882, s´achevèrent le 22 novembre 1884. Le devis comprenait « deux chambres, une cour à l´arrière. Maçonnerie de brique pour les fondations, cuisine, salle à manger, une cave. Charpente en bois de chêne et sapin. Maçonnerie de brique alternant boutisses et panneresses. Couverture en ardoises d´Angers grand modèle saint Louis ». Le terrain sur lequel le logement était implanté fut acheté à un particulier.

En 1881, le Conseil Municipal estima que le logement de l´instituteur laissait à désirer et que la salle de classe était trop exiguë. La commune devait songer à construire une nouvelle salle de classe. L´école fut entièrement détruite lors de la Première Guerre mondiale. La classe se fit alors provisoirement dans la salle des fêtes (ancien café) en attendant la reconstruction de la nouvelle-mairie école. Le 3 septembre 1934, Marcel Dingeon fut chargé de la direction de la construction de la nouvelle école mixte avec classe enfantine et mairie (Biens communaux, 1870-1939 : 99 O 3086). Le projet avait déjà été dressé par lui-même le 6 décembre 1930. Les travaux furent exécutés par Guiseppe Boni, entrepreneur de travaux publics et particuliers en 1935.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1935, daté par source
Auteur(s)Auteur : Dingeon Marcel
Dingeon Marcel (1891 - 1941)

Architecte municipal à Abbeville (Wikipedia).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Boni Guiseppe
Boni Guiseppe

Entrepreneur établi à Chaulnes en 1930.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

Située sur la place publique, de plan en U, la mairie-école occupe le coeur du village, au nord de l´église. Sa maçonnerie est entièrement composée de brique de pays cuite au four continu du Vimeu de premier choix, hourdée au mortier de chaux hydraulique de Tournay et de deux parties de sable aigre. La couverture à deux pans pour le corps central, à pavillon pour le logement et demi-croupe pour la mairie, est en ardoise d´Angers grandes et moyennes. La cour de récréation est située entre l´école et l´église. Dans le mur d´enceinte de l´édifice religieux, un passage permet à l´instituteur d´aller dans son jardin situé de l´autre côté. Le logement de l'instituteur, à l'est, possède deux niveaux : au rez-de-chaussée, se trouvent la cuisine et la salle à manger ; à l'étage, deux chambres ; sous les combles, percés d'une lucarne, une chambre et un grenier. Le soubassement, qui compense le dénivelé du sol, abrite une cave. A l´est, contre le mur d´enceinte entourant la cour, se situent l´arrière cuisine, la buanderie, le poulailler et les clapiers. Au coeur de la construction se trouve l´école, comprenant deux classes de 36 élèves. Elle dispose d'un rez-de-chaussée unique couvert d'un toit à deux pans. La mairie occupe l'ouest de la construction.

Mursbrique
Toitardoise
Étagesétage de soubassement, en rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
demi-croupe
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 3085. Biens communaux de la commune de Port-le-Grand, avant 1869.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 3086. Biens communaux de la commune de Port-le-Grand, 1870-1939 [1870-1939].

Documents figurés
  • Commune de Port-le-Grand, construction d'une école mixte avec classe enfantine, plan coupe et élévation, encre sur papier bleu, Dingeon architecte, 1930 (AD Somme : 99 O 3086).

  • Plan de l'école mixte - Commune de Port-le-Grand, plan, coupe et élévation, encre et lavis sur papier, d'après Gaffet instituteur, 1834 (AD Somme : 99 T 3807/638).

  • Port-le-Grand (Somme) - La Mairie - Le groupe scolaire, carte postale en noir et blanc, début 20e siècle.

  • Ecole et place de Port-le-Grand, carte postale en noir et blanc, début 20e siècle.

  • Commune de Port-le-Grand, plan de la place publique, encre et lavis sur papier, d'après A. Mercher, agent voyer, 1880 (AD Somme : 99 O 3086).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Guérin Inès