Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de notaire

Dossier IA80009733 inclus dans Le village de Pernois réalisé en 2009

Fiche

  • Façade principale.
    Façade principale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin
    • cour
    • mur de clôture
    • portail

Dossiers de synthèse

Genre de notaire
Parties constituantes non étudiées jardin, cour, mur de clôture, portail
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
Hydrographies Nièvre la
Adresse Commune : Pernois
Adresse : 144 rue de la Ville
Cadastre : 1984 AC 155, 156, 157

La propriété aujourd'hui cadastrée AB 155 à 157 est formée de la réunion de plusieurs parcelles (B 153 à 161), visibles sur le plan cadastral de 1832. Elles étaient alors occupées par quatre maisons ou fermes, leurs dépendances et leurs jardins. Les parcelles 153 à 156 formaient les maisons et jardins de Honoré et Isidore Legrand, tisserands, les parcelles 157 à 159 étaient occupées par le verger, les bâtiments et la maison de Jean-Baptiste Ranson, cultivateur, et enfin les parcelles 160 et 161 par la maison et le verger de Joseph Flesselles, manouvrier.

D'après la matrice des propriétés foncières, tout ou partie des bâtiments des parcelles 159 et 160, appartenant respectivement à Hyacinthe Ranson et Joseph Flesselles ont été détruits en 1844.

L'ensemble de ces propriétés est probablement acquis peu après par un Jean-Baptiste Procope Richard, originaire de l'Oise, notaire et maire de Pernois. Celui-ci fait construire une maison neuve en 1847 sur la parcelle 160. Tout ou partie des bâtiments des parcelles 154 et 155, quant à eux, ont été convertis en bâtiments ruraux en 1849. Selon le recensement de population de 1851, Me Richard habite sa demeure en compagnie de son épouse, sa fille, sa mère, un domestique et un clerc, ce qui suggère la présence d'une étude. Dans le recensement de population de 1872, il est mentionné comme retraité, un autre notaire lui a succédé à Pernois.

D'après son style et son matériau de construction, la maison en torchis, située entre cour et jardin, est certainement celle de 1847. La remise qui borde la propriété sur la rue correspond, même s'ils ont été remaniés, aux bâtiments déclassés en 1849, qui ont probablement été acquis à cette époque pour compléter la propriété. Au 20e siècle, celle-ci appartient jusqu'en 1959 à Émile Allix, ancien marchand boucher puis propriétaire à Pernois.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1847, daté par source

Un muret surmonté d'une grille en fer forgé sépare la cour de la rue. Un portail à deux battants en fer forgé est placé dans l'axe de la porte de la maison. De part et d'autre de l'entrée de la cour se dressent une resserre et la remise qui ouvre par un passage cocher. La maison, à étage carré et étage de comble, présente une élévation symétrique à cinq travées. Une aile basse, abritant probablement la cuisine et le service, jouxte le logis à droite. L'ensemble est en pan de bois et torchis revêtu d'un enduit moderne. Le grand jardin situé à l'arrière est bordé par la Nièvre qu'enjambe un petit pont piéton.

Murs brique
bois pan de bois
torchis enduit
Toit ardoise, tôle ondulée
Étages rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies logis entre cour et jardin

Cette maison construite pour un notaire, en 1847, témoigne de la permanence des matériaux de construction traditionnels jusqu'au milieu du 19e siècle, le torchis, et constitue une illustration du type de la maison bourgeoise, prisé par les élites rurales au 19e siècle. Le recensement de population de 1851 apporte un élément d'information intéressant sur son usage, puisqu'il indique que le notaire, qui y réside avec sa famille, y logeait également son clerc.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série M ; 6 M 619. Pernois. Recensement de la population, 1851.

  • AD Somme. Série M ; 6 M 619. Pernois. Recensement de la population, 1872.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 619/3. Pernois. Etat de sections des propriétés bâties et non-bâties.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 619/4. Pernois. Matrice des propriétés foncières, 1836-1882.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 619/9. Pernois. Matrice des propriétés bâties.

Documents figurés
  • Pernois. Plan cadastral : section B, dessin à l'encre, à l'aquarelle et au lavis sur papier, Carette géomètre, 1832 (AD Somme ; 3 P 1447/4).

Bibliographie
  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. Le Val de Nièvre, un territoire à l'épreuve de l'industrie. Réd. Frédéric Fournis, Bertrand Fournier, et al. ; photogr. Marie-Laure Monnehay-Vulliet, Thierry Lefébure. Lyon : Lieux Dits, 2013. (Images du patrimoine ; 278).

    p. 67
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.