Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de villégiature, dite Le Nil

Dossier IA80001259 inclus dans La station balnéaire du Bois-de-Cise à Ault réalisé en 2002

Fiche

AppellationsLe Nil
Parties constituantes non étudiéesgarage, jardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonBresle Yères - Ault
AdresseCommune : Ault
Lieu-dit : Bois-de-Cise
Adresse : 5 route de la
Belle-Hortense
Cadastre : 1990 AL 63

Maison de villégiature dite Le Nil, construite en 1900 (date portée) par Théophile Bourgeois (signature des plans publiés), architecte à Poissy (Yvelines), pour Henri Jean Baptiste Pellet (source : matrices cadastrales), chimiste demeurant à Paris. Vers 1922, la villa est habitée par l'artiste peintre Léopold Delbeke (source : matrices cadastrales). Le bow-window latéral a été modifié, un garage isolé a été ajouté vers 1915 (date mentionnée dans les matrices cadastrales). Les plans de la villas ont été publiés en 1903 dans le recueil d'architecture de Théophile Bourgeois 'Villas modernes', catalogue de constructions destinées aux maîtres d'ouvrage ayant acquis un terrain au Bois-de-Cise.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1900, porte la date
Auteur(s)Auteur : Bourgeois Théophile architecte attribution par source
Personnalité : Pellet Henri Jean Baptiste commanditaire attribution par source

Edifiée en milieu de parcelle, la villa est implantée à la lisière du lotissement et du bois. Un garage isolé occupe une partie de la parcelle. Le gros-oeuvre, en brique, est laissé apparent, hormis en partie supérieure des murs, enduit d'un faux pan de bois en ciment. Un bandeau horizontal enduit marque les niveaux. Le toit, en ardoise, est couvert à longs-pans et animé de plusieurs décrochements, croupes, et demi-croupe. Une tourelle d'angle est couvert d'un toit en pavillon. La toiture, débordante, est symboliquement soutenue par des aisseliers décoratifs. L'animation du toit se retrouve en élévation : le corps de logis présente plusieurs décrochements du mur, des avancées, un bow-windows surmonté d'un balcon et une terrasse couverte. La fausse cheminée stylisée portée en façade antérieure est caractéristique des réalisations de l'architecte. Le rez-de-chaussée surélevé comprend une cuisine, pièces de réception et water-closet, tandis que les étages présentes les chambres. Le sous-sol est un espace de caves et buanderie, une description de la villa signale un laboratoire photographique actuellement disparu. Le décor de la cheminée située dans la pièce de réception, avec ses enfants jouant autour d'un chien, est vraisemblablement inspiré des scènes de la Fontaine des quatre saisons, sculptées par Edme Bouchardon (Paris, 18e siècle).

Mursbrique
enduit partiel
faux pan de bois
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
demi-croupe
noue
Techniquessculpture
Précision représentations

Un personnage scuplté orne la façade (Vierge ?).

Un des propriétaires de la maison, l'artiste-peintre Léopold Delbeke, est l'auteur des deux huiles sur toile peintes pour la chapelle du Bois-de-Cise, conservées dans cette dernière.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 39/9 et 3 P 39/10. Ault, matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1911).

    case 264
Documents figurés
  • Chalet à la plage du Bois-de-Cise, vue d'ensemble, rez-de-chaussée, premier étage, d'après Théophile Bourgeois architecte, s.d.. In : BOURGEOIS, Théophile. La villa moderne. Paris : Librairie centrale des Beaux-Arts, [1903].

    pl. 59
Bibliographie
  • MINARD, Alain. La Plage du Bois-de-Cise. Ault : Aquadec, 2004.

    p. 24
  • MONBORGNE, Jean. Il était une fois, le Bois de Cise, perle de la Côte picarde. Luneray : Editions Bertout, 1994.

    pp. 114-115
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Justome Elisabeth

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.