Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de villégiature, dite Les Fougères, devenue hôtel des Fougères

Dossier IA80001642 inclus dans La station balnéaire du Bois-de-Cise à Ault réalisé en 2002

Fiche

AppellationsLes Fougères
Destinationshôtel de voyageurs
Parties constituantes non étudiéesjardin, communs
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonBresle Yères - Ault
AdresseCommune : Ault
Lieu-dit : Bois-de-Cise
Adresse : 30, 32 route du, Vieux-Chêne, sentier des
Pervenches
Cadastre : 1990 AL 111, 146

Maison, dite Les Fougères, construite entre 1900 et 1903 (date d'imposition) pour Mathilde Allard veuve de William Johnston (matrices cadastrales), demeurant à Paris. Selon Jean Monborgne (1994), cette maison est construite par l'entrepreneur Lefèvre, sur les plans de l'architecte parisien Jules Mesnard, qui serait également l'auteur des "Chardons d'Ecosse" voisins. A l'origine, le bow-window en façade n'existait pas, un balcon devançait la porte-fenêtre de l'étage-carré.

Le "Pavillon Saint-Pierre", situé à l'arrière, est construit entre 1900 et 1903. Cette ancienne habitation, ayant servi de communs, a été transformée en café-restaurant au cours du 1er quart du 20e siècle. La villa est signalée comme Hôtel des Fougères dans les guides de 1912 et 1919.

Elle a retrouvé sa fonction d'habitation.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Mesnard Jules
Mesnard Jules

Architecte installé à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte (?), attribution par travaux historiques
Auteur : Lefevre entrepreneur (?), attribution par travaux historiques

Habitation établie en milieu de petite parcelle, le long de la voie principale menant à la plage. Edifice d'une travée en façade, avec entrée sur la façade latérale droite, protégée par un auvent en menuiserie. Le gros-oeuvre est en brique apparente, des bandeaux de briques posées en relief marquent la séparation des niveaux. Il semble que dès l'origine, le sous-sol était percé d'une large baie, ensuite modifiée. Le toit, en ardoise, est couvert à longs-pans et demi-croupe en façade.

Mursbrique
Toitardoise
Étagessous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert
demi-croupe
Techniquescéramique
Précision représentations

Les carreaux bleus en céramique, portant appellation, sont fréquents sur cette portion de littoral.

Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série P ; 3 P 39/9 et 3 P 39/10. Ault, matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1911).

    case 92
Documents figurés
  • Plage du Bois-de-Cise, carrefour St-Georges, carte postale, [s.n.], 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • 1 - Bois-de-Cise, carrefour St-Georges, restaurant des Fougères, carte postale, [s.n.], 1er quart 20e siècle (coll. part.).

Bibliographie
  • MINARD, Alain. La Plage du Bois-de-Cise. Ault : Aquadec, 2004.

    p. 14
  • MONBORGNE, Jean. Il était une fois, le Bois de Cise, perle de la Côte picarde. Luneray : Editions Bertout, 1994.

    pp. 104-105
  • MONMARCHE, Marcel. Normandie [par A. Dauzat, G. Beauvais et M. Monmarché]. 1919.

    p. 230.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Justome Elisabeth

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.