Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, dite Emeraude

Dossier IA80001394 inclus dans Lotissement communal 7 à Mers-les-Bains réalisé en 2002

Fiche

Appellations Emeraude
Parties constituantes non étudiées cour
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Bresle Yères - Ault
Adresse Commune : Mers-les-Bains
Adresse : 23 avenue du Maréchal-Foch , ancienne avenue de la Gare
Cadastre : 1982 AE 537

Maison dite Emeraude construite entre 1905 et 1908 (imposition du cadastre en 1908) par Jules Dupont (signature), architecte à Mers-les-Bains et Henri Lefebvre (signature), entrepreneur à Mers-les-Bains, pour Victor Sagot (source : matrices cadastrales), propriétaire à Paris, sur une partie du lot numéro 28 acquis en 1901 pour 4520 francs.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Dupont Jules,
Jules Dupont (1855 - )

Architecte né au Mans en 1855, mentionné à Mers-les-Bains sur la liste électorale de 1910.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, signature
Auteur : Lefebvre Henri, entrepreneur, signature
Personnalité : Sagot Victor, commanditaire, attribution par source

Habitation établie à l'aplomb de l'avenue menant de Mers-les-Bains au Tréport. Une courette occupe le fond de parcelle. Le gros-oeuvre, en brique, est recouvert d'un badigeon et la base du mur présente un enduit imitant un appareil de pierre (joints creux). La façade latérale droite, découverte, est recouverte d'un enduit. Le toit, en matériau synthétique, est couvert à longs-pans brisés, et pignons partiellement couverts du fait de la mitoyenneté. L'égout retroussé, très débordant, est symboliquement soutenu par de petits aisseliers. L'élévation présente deux travées principales en façade, avec accès excentré surmontée d'un oculus. La travée principale est mise en valeur par une porte-fenêtre au rez-de-chaussée et un bow-window en surplomb, surmonté de deux balcons couverts. La hiérarchie établie entre les travées est aussi visible sur le toit, avec des fenêtres de lucarnes placées en amortissement et de tailles différentes. L'édifice est surélevé par un sous-sol semi-enterré.

Murs brique
badigeon
enduit partiel
enduit d'imitation
Toit matériau synthétique en couverture
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans brisés
pignon couvert
pignon découvert
noue
Techniques céramique
menuiserie
Précision représentations

Des briques émaillées de couleur verte agrémentent ponctuellement la façade. Les garde-corps des balcons, en menuiserie, participent au décor.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 2591. Mers-les-Bains, acquisitions, aliénations, leg (1874-1925).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 533/9. Mers-les-Bains, matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1911).

    case 162
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.