Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, dite Miss Helyette, actuellement Miramar

Dossier IA80001418 inclus dans Lotissement communal 7 à Mers-les-Bains réalisé en 2002

Fiche

Appellations Miss Helyette, Miramar
Parties constituantes non étudiées cour
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Bresle Yères - Ault
Adresse Commune : Mers-les-Bains
Adresse : 68 esplanade du Général-Leclerc , ancienne esplanade de la Plage
Cadastre : 1982 AE 503

Maison dite Miss Helyette, actuellement Miramar, construite entre 1898 et 1901 (imposition du cadastre en 1901) pour la veuve de monsieur Redon, née Sophie Benoît (source : matrices cadastrales), demeurant à Boulogne-sur-Seine (Hauts-de-Seine). Habitation établie sur une partie du lot numéro 46 acquis en 1894 pour 16044 francs (source : A.D. Somme, 99 O 2591). Les cartes postales anciennes du quartier montrent que le balcon à balustres du rez-de-chaussée est un ajout tardif, de même qu'à l'origine, de petites baies géminées et cintrées encadraient la baie du niveau supérieur.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Redon veuve, commanditaire, attribution par source

Habitation établie en front de mer, en léger retrait de la rue et en double mitoyenneté. Une cour occupe le fond de parcelle. Le gros-oeuvre, en brique, est recouvert d'un enduit en parties hautes et basses de l'élévation. Cet enduit imite un appareil. Le toit, en ardoise, est couvert à longs-pans brisés, et pignons couverts du fait de la mitoyenneté. L'élévation présente deux travées de largeur inégale en façade, la travée la moins large de droite recevant l'entrée. Celle-ci est protégée des intempéries par un porche dans-oeuvre et surmontée d'une petite baie à vues multiples. La travée la plus large est mise en valeur par des balcons en ciment à garde-corps de balustres. La hiérarchie établie entre les deux travées est aussi visible sur le toit, avec des fenêtres de lucarnes placées en amortissement et de tailles différentes. La construction est surélevée par un sous-sol accessible en façade.

Murs brique
enduit partiel
enduit d'imitation
Toit ardoise
Étages sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans brisés
pignon couvert
Techniques céramique
sculpture
Représentations ornement végétal fronton
Précision représentations

Les garde-corps des balcons, en maçonnerie, sont composés de balustres ou de motifs végétaux. Un fronton cintré, placé au sommet d'une des travées, est orné d'un panneau de grès flammé. Les fenêtres de lucarne sont chapeautées d'un fronton triangulaire en menuiserie.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 2591. Mers-les-Bains, acquisitions, aliénations, leg (1874-1925).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 533/9. Mers-les-Bains, matrices cadastrales des propriétés bâties (1882-1911).

    case 283
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.