Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maisons jumelées, dites Les Brisants et Les Charmettes

Dossier IA80001810 inclus dans La station balnéaire de Quend-Plage réalisé en 2002

Fiche

Précision dénomination maisons jumelées
Appellations Les Brisants, Les Charmettes
Parties constituantes non étudiées jardin, garage
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Trois Vallées - Rue
Adresse Commune : Quend
Lieu-dit : Quend-Plage
Adresse : 3, 5 avenue Adeobat-Vasseur , avenue Foch
Cadastre : 1991 XC 51, 52

Maisons jumelées dites Les Brisants et Les Charmettes construites au cours du 2e quart du 20e siècle, avant la Seconde Guerre mondiale, par Frank Crozet (signature), architecte à Montmorency (Val-d'Oise) et Henri Ligonie (signature), entrepreneur à Quend. Une addition de construction a été effectuée fin 20e siècle sur la façade latérale gauche de la maison dite Les Brisants.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Crozet Frank, architecte, signature
Auteur : Ligonie Henri, entrepreneur, signature

Edifices élevés en retrait de la voie principale de la station balnéaire, sur des parcelles traversantes. Une petite cour précède les habitations, un jardin occupe le fond de parcelle. La maison Les Charmettes dispose d'un garage isolé à l'aplomb de l'avenue Foch. Les deux édifices accolés, peuvent être considérés comme jumelés, bien que n'ayant pas le même traitement en façade : construits par les mêmes architecte et entrepreneur, les deux constructions présentent le même plan. La combinaison des deux traitements juxtaposés donne l'originalité à l'ensemble. Chaque maison dispose de deux travées de largeur inégale. La travée la moins large reçoit l'entrée, excentrée, et la travée la plus large est en avancée. Le gros-oeuvre, vraisemblablement en brique, est recouvert d'un crépi peint, avec faux pan de bois en ciment en partie supérieure de l'élévation. Le toit, en tuile mécanique, est couvert à longs-pans, animé par des décrochements au niveau des avancées, soit couverte d'une demi-croupe (Les Charmettes), soit présentant un pignon en façade (Les Brisants). Les entrées sont protégées par une avancée de l'étage carré formant porche dans-oeuvre. L'étage carré est agrémenté d'un balcon ponctuel (disparu pour la villa Les Charmettes). Une jardinière agrémente la baie du rez-de-chaussée de la maison dite les Brisants.

Murs brique
ciment
crépi
faux pan de bois
Toit tuile mécanique
Étages 1 étage carré
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit à longs pans brisés
appentis
noue
pignon découvert
demi-croupe

Edifices sélectionnés en raison des signatures portées et du style régionaliste affiché.

Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.