Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument aux morts de Chépy

Dossier IA80000007 réalisé en 1990

Fiche

Appellations de la guerre de 1914-1918, de la guerre de 1939-1945
Dénominations monument aux morts
Aire d'étude et canton Trois Vallées - Moyenneville
Adresse Commune : Chépy
Cadastre : parcelle non cadastrée

La commune perdit 41 habitants pendant la première guerre mondiale. A l´initiative de la section de l´Union des Combattants récemment formée dans la commune, une réunion se tint à la mairie le 28 septembre 1921 afin de créer un comité pour l´érection du monument aux morts. On choisit comme présidents d´honneur de ce comité l´ancien maire de Chépy et le maire en fonction. Le 1er octobre 1921, le comité désigna, en accord avec le conseil municipal, l´emplacement du monument et la souscription fut ouverte. Elle rapporta environ 11 000 francs, toute la population ayant contribué à la construction du monument. Le monument fut élevé par l´architecte Pierre Ansart et le marbrier Sueur, qui signèrent leur oeuvre (mais le nom de Sueur est désormais peu lisible). Le résultat semble avoir suscité l´admiration des contemporains et le comité de Chépy adressa une lettre de remerciements et de félicitations à l´architecte en août 1922. Un monument de même type, utilisant un décor en mosaïque, fut élevé par Ansart à Rubempré (Somme). L´inauguration eut lieu le 21 mai 1922, en même temps que la remise d´un drapeau à la section de l´UNC de Chépy. Un conflit éclata peu après l´inauguration, à propos de la gravure du nom du maire sur un côté du monument. Le comité d´érection du monument s´opposa à cette proposition du conseil municipal le 19 juin 1922. Le comité fut dissout le 25 août 1922, date de sa dernière réunion, avec un bilan financier positif.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1922, daté par source
Auteur(s) Auteur : Ansart Pierre, architecte, signature
Auteur : Sueur marbrerie et entreprise de monuments funèbres, dit(e) Marcel Sueur, Robert Sueur,
marbrerie et entreprise de monuments funèbres Sueur , dit(e) Marcel Sueur, Robert Sueur

Marbrerie et entreprise de monuments funèbres amiénoise dirigée par Marcel Sueur, neveu de Léopold Delalieux, dont il prend la succession.

En 1881, Marcel Sueur (né en 1864 à Auchevillers) et Léopold Sueur (né en 1867 ou 1868) sont ouvriers tailleurs de pierre chez leur oncle (recensement de population), Grande rue Saint-Maurice.

Marcel Sueur-Mallart est établi rue 381-383 Saint-Maurice (recensements de population de 1906 et 1911). Lui succède son fils Robert Sueur (né en 1894), domicilié 381 rue Saint-Maurice, en 1937-1938 (AC Amiens 2M 17/27).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature

Un grand panneau (h = 190 ; la = 105) en mosaïque occupe le centre du monument aux morts de Chépy et porte la liste des défunts, un panneau plus étroit (h = 20 et l = 165) décore la base du monument. La grande mosaïque est exécutée sur une plaque de métal recouverte d'une couche de terre cuite. Devise : SOYONS UNIS POUR VIVRE COMME ILS LE FURENT POUR MOURIR, inscrite en mosaïque au pied de la liste des défunts.

Murs calcaire pierre de taille
ciment
Typologies stèle
Techniques sculpture
mosaïque
Précision représentations

Casque bleu posé sur des rameaux de chêne, encadré de noms de batailles de la Grande Guerre. Épée nue au centre de la liste des défunts, encadrée de faisceaux de laurier. Croix de guerre en ronde-bosse au sommet du monument. Casque posé sur des rameaux de chêne, sur le bas-relief posé à la base du monument.

Mesures h : 500.0
l : 345.0
la : 130.0

Le monument aux morts de Chépy est l´un des 53 monuments inaugurés en 1922. Les mosaïques sortent peut-être de l'atelier de Gérard Ansart.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • Bresle et Vimeuse.

    8 octobre, 5 novembre 1921, 3 juin, 8 juillet, 2 septembre 1922.
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DU PATRIMOINE. La Somme à ses enfants. Réd. Dominique GUERRINI, Jean-Etienne GUERRINI. Itinéraire du Patrimoine, 64. Amiens : AGIR- Pic, 1994.

    p. 10.
(c) Ministère de la culture (c) Ministère de la culture ; (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Guerrini Dominique - Guerrini Jean-Etienne - Förstel Judith - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.