Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument aux morts de Friville-Escarbotin

Dossier IA80000009 réalisé en 1990

Fiche

Œuvres contenues

Appellations de la guerre de 1914-1918, de la guerre de 1939-1945
Dénominations monument aux morts
Aire d'étude et canton Trois Vallées - Friville-Escarbotin
Adresse Commune : Friville-Escarbotin
Adresse : rue Pasteur , rue Henri-Barbusse
Cadastre : parcelle non cadastrée

La commune, qui comptait environ 3 000 habitants en 1914, en perdit 116 pendant la première guerre mondiale. Prévoyant la commande d´un monument aux morts, la municipalité vota une subvention de 5 000 francs le 18 juin 1920. Le 31 octobre 1921, le conseil municipal choisit l´emplacement du monument, une fois terminées les quêtes pour sa construction. Le conseil décida l´érection d´un monument unique pour les sections de Friville, Escarbotin et Belloy. Pour un franc symbolique, il acheta au comte d´Hardivillers, un terrain face à la gare de Friville. Cet emplacement ne fit pas l´unanimité dans la population. Une pétition datée du 14 décembre 1922 réclama que le monument fut construit sur la place de l´église d´Escarbotin. Le projet retenu par le comité chargé de construire le monument fut celui du sculpteur amiénois Albert Roze, qui établit un devis le 25 août 1922. Il s´engageait à livrer un monument en pierre de Chauvigny, avec son emmarchement, pour 25 000 francs. Les fondations et le soubassement en maçonnerie restaient à la charge de la commune, qui les fit exécuter par Arthur Friville, entrepreneur à Escarbotin, pour environ 3 000 francs. Le terrain autour du monument fut aménagé par E. Declais, architecte-paysagiste à Darnetal, qui établit un devis estimatif de près de 3 000 francs, le 8 février 1923. Les trois marchés avec Roze, Friville et Declais furent approuvés par le conseil municipal le 4 mai 1923 et l´autorisation préfectorale fut délivrée le 4 août 1924, après avis favorable de la commission départementale d´examen des monuments aux morts, qui s´était réunie le 1er août. La dépense totale s´éleva à 31 981 francs. 12 000 francs furent versés par la commune, 18 421 francs furent récoltés par souscription publique et 1 560 francs furent donnés par l´Etat. A la fin du mois de mai 1923, le relief sculpté était achevé. En juillet 1923, les travaux pour préparer son installation étaient engagés. L´inauguration eut lieu le 3 août 1924, en présence du sénateur Anatole Jovelet.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1924, daté par source, porte la date
Auteur(s) Auteur : Declais E., architecte paysagiste, attribution par source
Auteur : Friville Arthur, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Roze Albert,
Albert Roze (1861 - 1952)

Sculpteur.

Directeur de l'école des Beaux-Arts d'Amiens de 1893 à 1925.

Conservateur du musée de Picardie d'Amiens de 1919 à 1945.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source

Le monument aux morts de Friville-Escarbotin-Belloy se situe sur une place publique. Il présente la forme d´une stèle sur un emmarchement à deux degrés, ornée d´une scène en bas-relief (étudiée). Inscription : LA COMMUNE DE FRIVILLE-ESCARBOTIN BELLOY / A SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE / 1914 1918. Signature et date : ALBERT ROZE / 1923.

Murs calcaire
pierre de taille
Typologies stèle, représentation figurée (bas-relief), allégorie du deuil
Techniques fonderie
sculpture
Précision représentations

Deux croix de guerre encadrent la scène. Applique en fonte placée sur la face antérieure du socle : rameau de chêne, casque de poilu, laurier et sigle de l'UNC. Applique en fonte placée sur la face antérieure du socle : palme et mention de l'amicale des AC de Friville Escabotin Belloy. Deux croix de guerre gravées au revers du monument au dessus de la liste des morts.

Mesures h : 330.0
l : 415.0
la : 180.0

Le monument aux morts de Friville-Escarbotin est l´un des 25 monuments inaugurés en 1924.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série R ; 99 R 334 028. Projets de monuments aux morts de la guerre de 1914-1918.

Documents figurés
  • Monument commémoratif. Friville Escarbotin. Dessin à l'encre, par Albert Roze, 1923 (AD Somme ; 99 R_CP_334028/15 ; http : //archives.somme.fr/ark : /58483/a0112614136257sjgzn).

Bibliographie
  • Journal d'Amiens.

    5 août 1924.
  • Bresle et Vimeuse.

    26 novembre 1921.
  • Le Pilote de la Somme.

    29 mai 1923, 6 juillet 1923.
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DU PATRIMOINE. La Somme à ses enfants. Réd. Dominique GUERRINI, Jean-Etienne GUERRINI. Itinéraire du Patrimoine, 64. Amiens : AGIR- Pic, 1994.

    p. 10.
(c) Ministère de la culture (c) Ministère de la culture ; (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Guerrini Dominique - Guerrini Jean-Etienne - Förstel Judith - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Kocourek Frédéric-Nicolas
Frédéric-Nicolas Kocourek

Enquêteur externe, chargé de l'inventaire du patrimoine du Vimeu industriel de 2014 à 2016.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.