Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument sépulcral de la famille Poullain

Dossier IA80006859 inclus dans Plaine F réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations famille Poullain
Dénominations monument sépulcral
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , 45 plaine F Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en janvier 1832, par Hyacinthe François Poullain et Marie Joseph Caresme, domiciliés à Amiens.

La sépulture M. Poulain est signalée par H. Dusevel (1825), Caron (1833) et par H. Calland (1855) comme l'une des plus remarquable du cimetière.

Elle est décrite par S. Comte (1847), qui signale la présence d'un "monument [...] d'un beau style", dont il attribue le travail de sculpture aux frères Duthoit (cf. annexe).

Ce monument a été restauré par l'association "Les Amis de la Madeleine".

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Duthoit Louis Joseph,
Louis Joseph Duthoit (1766 - 1824)

Sculpteur. Né à Lille en 1766 et établi à Amiens en 1796, rue des Orfèvres. Il épouse Félicité Potel en 1803.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source

Cette concession, en bordure d'allée, n'est plus délimitée et contient un tombeau-monument en calcaire sur un soubassement de briques, en forme de pilier monumental et coiffé d'un élément, remarquablement sculpté, à fronton cintré à acrotères. Les quatre faces de la base sont agrémentées d'une table rectangulaire en marbre (ou pierre d'Ecaussine).

Inscriptions :

Dates des décès (face antérieure) : 1823 ; 1817 / (face gauche) [muette] / (face postérieure) [muette] / (face droite) 1832.

Épitaphe (face antérieure) : D.O.M / Ici reposent / Jacques Philippe Hyacinthe / POULLAIN / ancien juge au Tribunal de la Somme / avocat près de la Cour royale d'Amiens / et juge suppléant près le Tribunal / de l'arrondissement de la même ville / décédé le 1er mai 1823 / âgé de 64 ans et 5 mois / - / et Jean-Baptiste Joseph / POULLAIN / ancien défenseur au Tribunal / de Commerce d'Amiens, décédé / le 23 juillet 1817 / âgé de 60 ans et 1 mois / - / (face droite) D.O.M / Ici repose / le corps de Dame / Marie Catherine Rosalie/ DUMONT / Veuve de Mr. Jacques Philippe / Hyacinthe POULLAIN / décédée le 11 janvier 1832 / âgée de 62 ans et 9 mois / - / Ses enfants pleurent une bonne mère / et le Pauvre regrette celle qui fut / sa consolation.

Inscription concernant le destinataire (base de la partie supérieure) : Sépulture / de la / famille Poullain.

Inscription (partie supérieure, face antérieure) : Ils / emportèrent / les regrets de / tous les gens / de / biens.

Murs calcaire
marbre
brique
Typologies cippe
Techniques sculpture
Précision représentations

Le fronton cintré de l'élément supérieur, souligné par une frise végétale (feuilles d´acanthe) est sculpté d´une couronne de belles fleurs entrelacée de rubans (faces antérieure et postérieure), d´une chouette posée sur deux branches de chêne (face gauche) et d´un sablier ailé entrelacé de rubans (face droite).

Le centre de l´élément supérieur, souligné par une moulure gravée de feuilles de laurier, est sculpté de branches de chêne (faces antérieure et postérieure) et de laurier (faces gauche et droite), formant une couronne entrelacée de rubans, qui sont accrochés par une fleur centrale.

Les pilastres de la base du tombeau, dont la corniche est gravée de feuilles d'acanthe, sont ornés d'un beau décor végétal (palmettes et arabesques) ainsi que d'une mandorle centrale abritant un vase funéraire (ou amphore) et les quatre tables en marbre sont encadrées par une frise en raies de cœur.

Enfin, le tombeau-monument était initialement surmonté d´une croix latine, aujourd'hui déposée.

Cette concession ne conserve plus sa clôture d'origine et contient un tombeau-monument en calcaire, en forme cippe monumental, coiffé d'un très bel élément sculpté à fronton cintré à acrotères. L'édicule, remarquablement ouvragé, a été érigé vers 1823 (date de l'une des inhumations) pour Jacques Philippe Hyacinthe Poullain, juge au Tribunal de la Somme, avocat près de la Cour royale d'Amiens, juge suppléant près du Tribunal de l'arrondissement de la même Ville. Le tombeau, restauré il y a une quinzaine d'année par l'association "Les Amis de la Madeleine", est décrit par Stéphane Comte (1847), qui attribue l'exécution des sculptures aux Duthoit.

Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/25

Annexes

  • Extrait de : Promemades au cimetière de la Madeleine [POULLAIN]

    "Nous arrivons aussitôt à celui de la famille POULAIN, dont le chef a été juge au tribunal de la Somme, avocat près la cour royale d´Amiens, et juge supplémentaire près le tribunal de l´arrondissement de la même ville. Il mourut le 1er mai 1827, âgé de 64 ans.

    Son épouse et son frère sont réunis à lui.

    Le monument est d´un beau style, on y remarque de fort belles sculptures dues à la famille Duthoit.

    Il s´élève sur un double socle en forme de cénotaphe que flanquent quatre pilastres en saillies et à angles, ornés de sculptures. Au-dessus de l´entablement est répété un second cénotaphe, mais d´un beaucoup plus petit modèle, surmonté d´un chapiteau à oreillons. Une garniture de feuilles d´acanthe est sculptée autour du second socle du premier cénotaphe. Les tables de marbre sont entourées de raies de coeur. Sur chaque face des pilastres est sculptée une urne lacrymatoire, et quatre urnes cinéraires en marbre sont supportées par les attiques de ces pilastres. Le socle qui supporte le second cénotaphe est, comme le premier, orné de feuilles d´acanthe. Sur la face principale, on y lit l´inscription suivante entourée d´une couronne de cyprès :

    Ils emportèrent les regrets

    de tous les gens de bien.

    Les côtés latéraux sont ornés d´une couronne de laurier, et la face postérieure d´une couronne de cyprès. Sur le fronton de devant est sculptée une couronne d´immortelles, à droite et à gauche un clepsydre ailé et un hibou, derrière une couronne de cyprès."

    Stéphane C[omte], 1847, p. 110-111.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

Bibliographie
  • CALLAND, H. Guide de l'étranger à Amiens. Description de ses monuments anciens et modernes suivie d'une biographie des hommes remarquables qui sont nés dans cette ville, augmenté par A. Dubois. Amiens : typographie Lambert-Caron.

    1855, p. 58.
  • CARON, C. A. N. Amiens en 1833 ou guide de l’étranger dans cette ville. Amiens : Caron-Vitet, 1833.

    p. 51.
  • C[OMTE], Stéphane. Promenades au cimetière de la Madeleine, précédées d'un précis historique sur l'origine de cet établissement, sa première destination, et les diverses transformations qu'il a subies depuis sa fondation jusqu'à nos jours. Amiens : Imp. Duval et Herment, 1847.

  • DUSEVEL, H., MACHART, R. Notice sur la ville d'Amiens ou description sommaire des rues, places, édifices et monumens les plus remarquables de cette ville ..., par MM. H. D*** et R. M***. Amiens : Allo-Poiré libraire, 1825.

    p. 93.
  • GILLMANN, Raymonde. La grande Madeleine d'Amiens. Amiens : éditions Martelle, [1988].

    p. 33.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.