Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument sépulcral des familles Gensse-Fleury, Gensse-Mollet et Mollandin

Dossier IA80006498 inclus dans Plaine C réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Appellationsfamilles Gensse-Fleury, Gensse-Mollet et Mollandin
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationsmonument sépulcral
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 65bis plaine C
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en avril 1831, par Victor Grégoire Firmin Gensse, domicilié à Amiens, rue du Chapeau-de-Violettes et agrandie en août 1840, puis en octobre 1842, par Marie Pierre Jules Gensse-Mollet, domicilié à Amiens, 6 rue du Chapeau-de-Violettes. La stèle porte la signature de l'entrepreneur H. Lamolet.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Lamolet - St-Maurice entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres fondée à Amiens par Hippolyte François Lamolet (1821-1873), qui se déclare débitant dans le recensement de 1856. L'entreprise est signalée 135 Grande-rue Saint-Maurice (annuaire 1862) et 153 Grande-rue Saint-Maurice (1873).

L'entreprise est ensuite dirigée par sa veuve Sophie Damerval, qui y emploie ses deux fils Théophane (21 ans) et Georges (22 ans), comme tailleurs de pierre (recensement de 1881). Certains monuments portent la signature Lamolet Veuve et Lamolet fils.

L'entreprise est ensuite reprise par Théophane Lamolet-Tattegrain, entrepreneur de monuments funèbres, établi 365-367 rue Saint-Maurice (recensements de 1906 et 1911).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une grille en fonte et fer forgé peinte à portillon antérieur central, fixée sur un mur-bahut en calcaire. Le sol est pavé de dalles en granito et des rigoles permettent l'écoulement des eaux par des trous percés dans le mur-bahut antérieur. Elle contient un tombeau-monument de plan rectangulaire en calcaire peint, à fronton triangulaire mouluré, agrémenté de trois tables en marbre. La base est également ornée de trois tablettes en marbre et une autre est fixée sur l'entablement. Les deux côtés de l'édicule présentent une ouverture, fermée par une porte en fonte peinte, qui donne accès au caveau grâce à un escalier en briques maçonnées. Trois dalles en calcaire sont encastrées dans le mur intérieur.

Inscriptions :

Dates des décès : 1918 ; 1928 ; 1943 / 1980 / 1912 ; 1916 ; 1931 / (base) 1830 ; 1831 ; 1840 / 1860 ; 1863 ; 1864 / [muet]. Dates des décès (mur intérieur du tombeau-monument) : 1840 / 1831 / 1830 (?).

Épitaphe : Jacques Victor Adrien / MOLLANDIN / Né le 1er août 1898, à la Roche-sur-Yon / Sergent au 279e régiment d'Infanterie / décoré de la croix de guerre / et de la médaille militaire / Mort pour la France / le 14 septembre 1918 / à Glennes (Aisne) / - / René Félix / MOLLANDIN / général de Division / commandeur de la Légion d'Honneur / décoré de la croix de guerre / Né à Chartres le 5 novembre 1864 / décédé à Amiens, le 17 janvier 1928 / - / Marie Joseph Jules Victor / GENSSE / ancien magistrat / décédé le 30 octobre 1912 à Senlis / âgé de 70 ans / (base) Pierre Firmin Victor GENSSE / P[ercep]teur des Contributions directes / décédé le 21 février 1840, âgé de 55 ans.

Inscription concernant le destinataire (entablement) : Familles Gensse-Fleury, Gensse-Mollet et Mollandin.

Inscription (mur intérieur du tombeau-monument) : A la mémoire d'un bon père / - / A la mémoire d'une épouse bien aimée / - / A la mémoire d'un bon fils.

Inscription (mur intérieur du tombeau-monument) : [inscription latine] / - / Vos tabernacles sont aimables / Seigneur Dieu [...] / [...] soupire après [...] / du Seigneur, elle languit de [...].

Signature (base, en haut à droite) : H. Lamolet.

Murscalcaire
marbre
fonte
fer
Typologiestombeau-monument
Techniquesfonderie
ferronnerie
sculpture
Précision représentations

La grille est ornée de fleurons et d'urnes voilées et le portillon est surmonté d'une croix à volutes feuillagées. Le fronton du tombeau-monument est sculpté d'une couronne d'immortelles et de laurier entrelacée de rubans. Le mur intérieur est gravé de trois couronnes, deux (à gauche et à droite) de cyprès entrelacées de rubans et agrémentées d'un vase funéraire central et une (au centre) de belles fleurs (roses, immortelles) entrelacées de rubans.

Cette concession, acquise en 1831 et agrandie en 1840 puis en 1842, conserve sa grille en fonte et fer forgé peinte et contient un monument en calcaire, signé par l'entrepreneur H. Lamolet. L'édicule, donnant accès au caveau par un escalier maçonné, a probablement été réalisé en 1842 (date du deuxième agrandissement de la concession) avant d'être fortement remanié au cours du 20e siècle. C'est l'un des monuments les plus remarquables du cimetière et une des premières oeuvres identifiées attribuables à Francois Hippolyte Lamolet (1821-1873).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.