Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument sépulcral des pompiers Eugène Grenier et Emile Bernard

Dossier IA80007175 inclus dans Plaine S réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsdes pompiers Eugène Grenier et Emile Bernard
Dénominationsmonument sépulcral
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 2/262-263 plaine S
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession comprend deux terrains cédés gratuitement par la Ville d'Amiens, par délibération du Conseil municipal du 6 mars 1923, afin d'y recevoir les restes mortels des pompiers Grenier et Bernard.

Le décor sculpté est attribué à Albert Roze.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Roze Albert
Roze Albert (1861 - 1952)

Sculpteur.

Directeur de l'école des Beaux-Arts d'Amiens de 1893 à 1925.

Conservateur du musée de Picardie d'Amiens de 1919 à 1945.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par source

Cette concession, en intérieur de plaine, n'est pas vraiment délimitée et contient un tombeau-monument en calcaire. La partie postérieure présente un pilier trapézoïdal couronné, agrémenté de chaque côté de crochets à usage de porte-couronne mortuaire et dont la partie sommitale a disparu (et en partie déposée). La partie antérieure est composée d'un bloc représentant deux tombeaux en forme de sarcophage à tombale en dos d'âne. Des éléments en fonte ouvragée peinte, vraisemblablement à usage de porte-couronne mortuaire, sont fixés de chaque côté de ces tombeaux en forme de sarcophage.

Inscriptions :

Dates des décès : [non lu].

Inscription concernant les destinataires (élément en calcaire, déposé sur l'une des tombales) : Eugène / GRENIER.

Murscalcaire
fonte
Typologiestombeau-monument
Techniquesfonderie
sculpture
Précision représentations

Le couronnement du pilier est souligné d'une frise de feuilles d'acanthe et de volutes, qui est ornée d'une fleur centrale (pensée). La face antérieure est sculptée d'un grand drapeau, portant le monogramme "R-F" (République Française) ainsi que d'une palme et de branches de chêne. La face antérieure des tombeaux-sarcophage est agrémentée de deux couronnes d'immortelles suspendues à des crochets.

Le tombeau-monument en calcaire, dont le décor sculpté est attribué au sculpteur amiénios Albert Roze, a probablement été élevé en 1923, date de la dernière délibération du Conseil municipal d'Amiens, qui rend ainsi hommage aux pompiers volontaires Eugène Grenier et Emile Bernard, qui périrent dans l'incendie des 18 et 19 juin 1893. La concession trentenaire fut convertie en concession à perpétuité, que la ville entretient encore aujourd'hui.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

Bibliographie
  • Œuvres d'Albert Roze. Monuments, sculptures, plaquettes. Amiens : Yvert, 1946.

    p. 7.
  • GILLMANN, Raymonde. La grande Madeleine d'Amiens. Amiens : éditions Martelle, [1988].

    p. 37.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.