Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Tableau d'autel : le martyre de saint Crépin et de saint Crépinien

Dossier IM02002771 réalisé en 2004

Fiche

Á rapprocher de

Voir

Dénominations tableau d'autel
Titres Martyre de saint Crépin et de saint Crépinien (le)
Aire d'étude et canton Soissonnais - Soissons-Sud
Adresse Commune : Soissons
Adresse : Cathédrale Saint-Gervais-Saint-Protais , place Cardinal-Binet
Emplacement dans l'édifice première chapelle du collatéral nord du chœur

Pendant qu'est restauré l'autel qui occupe la première chapelle nord du chœur, consacrée aux saints Crépin et Crépinien, un tableau d'autel est commandé vers 1935 par l'État au peintre saint-quentinois Gabriel Girodon, Premier Grand Prix de Rome et directeur de l'école de La Tour, à Saint-Quentin. Les raisons de ce choix ne sont pas connues. On sait seulement que Gabriel Girodon avait déjà travaillé peu avant pour l'évêque de Soissons, Monseigneur Mennechet, dont il avait réalisé le portrait en pied en 1932.

Le comité consultatif des Monuments historiques, à la séance du 22 mai 1935, se prononce sur l'esquisse et les études établies par l'artiste. Ce comité donne un avis favorable, sous réserve de quelques modifications de détails qui doivent donner à l'œuvre plus de calme et de simplicité. Le tableau, rapidement réalisé, est béni par Monseigneur Mennechet, évêque de Soissons, le 20 octobre 1935 (jour de la fête des deux saints).

L'esquisse du tableau, qui présente quelques différences avec le tableau d'autel, est conservée au musée Antoine-Lécuyer de Saint-Quentin.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1935, porte la date, daté par source
Lieu d'exécution Édifice ou site : Picardie, 02, Saint-Quentin
Auteur(s) Auteur : Girodon Gabriel, peintre, signature

Le tableau rectangulaire et vertical possède un bord supérieur chantourné.

Catégories peinture
Structures support, rectangulaire vertical, chantourné
Matériaux matériau textile, support, en un seul lé, peinture à l'huile
Précision dimensions

Dimensions totales : h = 220 ; la = 137.

Iconographies
Précision représentations

La scène se déroule en automne, dans un bosquet. Un brûle-parfum fume devant une statue de Jupiter, posée sur un haut socle. Au premier plan, l'un des frères, agenouillé de profil, est entravé et attaché à un billot sur lequel il a posé sa tête. Le bourreau, debout et de face s'apprête à abattre sa hache. Le second frère, agenouillé de face, a les poignets liés dans le dos. Il semble en prière, les yeux levés au ciel. Une chaîne le relie à un soldat romain en armure, appuyé sur une lance, qui observe le futur martyr. Derrière eux, un groupe de magistrats et de soldats romains, dont certains portent une enseigne ou un étendard, regardent la scène. Il faut reconnaître le chef de ce groupe (peut-être Rictiovare, selon certains récits) dans l'homme enveloppé d'un manteau rouge, qui fronce les sourcils et serre le poing. Derrière eux, des gens du peuple assistent à l'exécution avec un mélange de curiosité et d'horreur.

Inscriptions & marques signature, peint, sur l'oeuvre
date, peint, sur l'oeuvre, latin
inscription concernant l'iconographie, peint, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

La signature et la date en chiffres romains ont été placées en bas et à droite de la scène : GABRIEL GIRODON MCMXXXV. L'inscription donnant le sujet du tableau occupe le bandeau inférieur de la toile : EN L'AN CCLXXXVIII DV SEIGNEVR LES FRERES CREPIN ET CREPINIEN FVRENT MARTYRISES A SOISSONS.

Précision état de conservation

Le tableau vient d'être nettoyé et restauré par Michel Huet et Marie-Paule Barrat, et a repris sa place en janvier 2013.

Statut de la propriété propriété de l'Etat (?)
Intérêt de l'œuvre À signaler
Protections inscrit au titre objet, 2008/09/12

Références documentaires

Documents d'archives
  • AMH (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine). Série 81 : 81/02, carton 193. Soissons, cathédrale Saint-Gervais et Saint-Protais, Correspondance : renseignements (1836-1975) ; Travaux, Subvention, mauvais état (1905-1994) ; Vitraux (1910-1992) ; Faits de guerre (1915-1918) ; Autres ; (1919-1941) ; Dégagement (1922-1930) ; Plaques commémoratives (1923-1984) ; Mobilier (1932-1941) ; Orgues (1934-1976) ; Aliénation d'un terrain (1936) ; Dégâts (1959) ; Fouilles (1970) ; Abords (1977) ; Dépôt lapidaire (1985-1993) ; Statue (1987) ; Mécénat (1994).

    Minute de lettre de Georges Huisman à Emile Brunet, en date du 13 juin 1935.
Bibliographie
  • PLOUVIER, Martine. Gabriel Jules Charles Girodon, peintre, portraitiste, sculpteur. Quadrilobe. 2009, n° 3, p. 95-103.

    p. 95-103.
  • La Vie diocésaine. Revue hebdomadaire de l'activité catholique dans le Diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin, publiée sous la direction de Monseigneur l'Evêque. 1935, 6e année.

    n° 43, 26 octobre 1935, p. 550-551
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Riboulleau Christiane - Plouvier Martine