Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Théâtre municipal et cinéma de Ham

Dossier IA80000808 inclus dans Ancienne ville close de Ham réalisé en 2003

Fiche

Voir

Destinations demeure, théâtre, cinéma
Parties constituantes non étudiées écurie, remise, jardin, cour
Dénominations demeure, théâtre
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Ham
Adresse Commune : Ham
Adresse : 7 rue du Théâtre , 26 boulevard de la République , ancien boulevard du Nord
Cadastre :

Inauguré en 1905, le théâtre municipal de Ham est construit sur les plans de l'architecte Joseph Chérier de Saint-Quentin (plans et devis 1903, réception définitive des travaux 29 janvier 1906). Cet édifice a subi d'importants dommages pendant la Grande Guerre. Si les murs et le décor de la façade principale n'ont subi que de faibles dégâts (humidité dans les hauts de murs), l'incendie a provoqué l'effondrement de la charpente et des couvertures, provoquant la disparition de la cheminée de marbre et des lambris.

L'état des dommages de guerre établi par l'architecte de la Ville Henri Brassart-Mariage (Saint-Quentin) (devis du 13 juillet 1920 et du 2 mai 1922) évalue les travaux à 75 900,16 F. Ces travaux, qui concernent une restauration et une remise en état, sont financés par des prélèvements sur l'indemnité de reconstruction du presbytère. Ils sont entrepris de 1922-1927, sous la direction de ces mêmes architectes, pour un montant de 298 055,31 F. Le chantier est réalisé de 1922 à juin 1923 par l'entreprise de maçonnerie Novello (Le Mans), puis par l'entreprise Chevallier et Gaston Gastebois. La réception définitive des travaux a lieu le 25 octobre 1927.

Pour le décor on relève les intervenants suivants : G. Daniel de Paris (sculpture, décoration, staff, carton-pierre), M. Pottier (menuiserie), E. Senez de Ham (cheminée du foyer), enfin La Renaissance, entreprise de peinture à Roubaix.

Une cabine cinématographique en ciment armé est installée en 1924, édicule hors-oeuvre porté par 2 poteaux. Sur la façade principale existait une rampe à gaz alimentant une lyre.

Le fronton orné d'un cartouche qui surmontait la façade principale n'a pas été reconstruit.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle , (détruit)
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1906, daté par source
1925, daté par source
Auteur(s) Auteur : Chérier Joseph, architecte, attribution par source
Auteur : Brassart-Mariage agence d'architecture,
agence d'architecture Brassart-Mariage

L'agence Brassart-Mariage père et fils, installée à Saint-Quentin (Aisne), est chargée de la reconstruction des équipements publics plusieurs villes de la Somme et de l'Aisne, après la première guerre mondiale. Le bureau de Ham est dirigé par Henry Brassart, architecte saint-quentinois né en 1902, fils de Louis Brassart-Mariage (1875-1933), à qui sont attribués l'ensemble des réalisations de l'agence. Louis Brassart-Mariage est formé auprès de Charles Chérier, architecte à Saint-Quentin. Parmi les réalisations de l'agence figurent les mairies et les écoles de Brissay-Choigny, Remigny, Morcourt,Grugies, Gouy, Tugny-et-Pont, Hinacourt, Ly-Fontaine, Seconcourt, Sequehart. Il est également l'auteur de la reconstruction de la minoterie de Brissay-Choigny.

Maison d'habitation de Louis Brassart-Mariage : 1, rue de l'Etat-Major à Saint-Quentin


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Édifice implanté en parcelle traversante, qui comprend un bâtiment principal en léger retrait de la voie et des communs, dans la cour au nord, à proximité de l'accès depuis le boulevard de la République. L'ensemble des bâtiments est construit en briques (avec ossature en béton armé pour la salle de spectacle) et couvert d'ardoises.

Murs brique bossage
béton armé
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, en rez-de-chaussée
Techniques ferronnerie
Représentations lyre
Précision représentations

Motif de lyre figuré sur la ferronnerie de balcon. Décor de brique vernissée et de tôles perforées.

Inauguré en 1905, le théâtre de Ham, construit sur les plans de l'architecte saint-quentinois Joseph Chérier, atteste de la prospérité de la ville, au début du 20e siècle.

Il est élevé sur un terrain acquis par la ville, donnant rue du Marché-Franc et boulevard du Nord (actuel boulevard de la République), sur lequel se trouvait une demeure, dont le portail et les communs (écurie et remise), situés sur le boulevard seront conservés. La forme trapézoïdale de la parcelle, plus étroite côté boulevard, a sans doute conduit l'architecte à orienter la façade principale sur la rue du Marché-Franc, rue secondaire et assez étroite.

Endommagé durant la première guerre mondiale, il sera restauré de 1922 à 1927, sur les plans des architectes Brassart-Mariage, père et fils, comme plusieurs équipements publics de la ville. Ce chantier est l'occasion de moderniser l'édifice avec l'installation d'une cabine cinématographique, en 1924.

Ce dossier de recensement du patrimoine de la Reconstruction dans la Haute-Somme, établi en 2003 par Gilles-Henri Bailly, Stéphanie Caulliez et Laurent Philippe, a été mis à jour et enrichi par Isabelle Barbedor en 2015, dans le cadre de l'enquête thématique régionale : La première Reconstruction en Picardie.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série R ; 10 R 621, 622. Ham. Dommages de guerre. Propriétés communales.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 2066. Ham. Travaux communaux, théâtre.

Documents figurés
  • [Théâtre, plan du terrain], trait et lavis couleur, Alexandre Lapointe (géomètre), 5 mai 1903 (AD Somme ; 99 O 2066).

  • Ville de Ham. Projet de construction d'un théâtre, 3 tirages bleus (plans du sous-sol, du rez-de-chaussée, du 1er étage, coupes, élévation principale), Joseph Cherier (architecte), 19 mai 1903 (AD Somme ; 99 O 2066).

  • Ville de Ham. Le théâtre. Etat 1914, 3 tirages bleus (plans, coupes, annexes), Henri Brassart-Mariage (architecte), 13 juillet 1920 (AD Somme ; 10 R 621).

  • Ham. Le Théâtre, incendié par les Allemands en 1918, carte postale, Vassel à Ham, [s.d.] (AD Somme ; 10 R 621).

  • [Vues extérieures et intérieures], 7 photographies en noir et blanc, Brassart-Mariage, architecte-expert, 1921 (AD Somme ; 10 R 621).

Bibliographie
  • BOCQUET, E. Guide du touriste à Ham. Ham : Jeuniet-Rasse, 1912.

    p. 36-37.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Bailly Gilles-Henri - Caulliez Stéphanie - Laurent Philippe - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.