Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (chapelle) Bernaux

Dossier IA80006741 inclus dans Plaine A réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

AppellationsBernaux
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 109 plaine A
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en janvier 1843, par François Joseph Bernaux, domicilié à Amiens, rue de Castille. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent qu'une une croix en bois a été réalisé en 1822, par l'entrepreneur Veuve Guidée. La sépulture de la famille Labesse-Bernaux est décrite par S. Comte (1847), qui signale la présence d'une "chapelle construite en pierres et briques", attribuée à l'entrepreneur Lefebvre fils (cf. annexe).

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 1er quart 19e siècle , (détruit)
Dates1822, daté par source
Auteur(s)Auteur : Lefebvre Edouard , dit(e)
Lefebvre Edouard , dit(e)

Edouard Lefebvre, maçon et monuments funèbres, établi à Amiens, rue de l'Ecluse (actuelle rue Baillon), en 1856 (recensement de population) et en 1862 (annuaire de 1862). Actif à Poulainville en 1871 (entrepreneur de maçonnerie & monuments funèbres).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source
Auteur : Guidée Veuve
Guidée Veuve

Entrepreneur à Amiens. Début 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

Cette concession non délimitée, en bordure d'allée, contient un tombeau en forme de chapelle de style néoclassique, légèrement surélevé, auquel on accède par deux petites marches en grès. L'édicule, fermé par une belle porte en fonte à barreaux, présente une façade antérieure en briques recouvertes d'un enduit et appareillées de pierre de taille. Les façades latérales également en briques appareillées de pierre de taille sont en très mauvais état (notamment à gauche) et la toiture, qui était initialement recouverte d'une protection en zinc, est aujourd'hui en grande partie détruite par la végétation envahissante.

A l'intérieur, le plafond présente une voûte en demi-cintre et la partie postérieure du tombeau est occupée par douze fours funéraires en enfeu en briques maçonnées, dont la plupart a été pillée.

Inscriptions :

Inscription (linteau de la porte d'entrée, en relief) : D.O.M.

Murscalcaire
brique
grès
fonte
Typologiestombeau en forme de chapelle
État de conservationmauvais état, envahi par la végétation
Techniquesfonderie
sculpture
Précision représentations

L'élément cintré surmontant l'entablement monumental du tombeau-chapelle est gravé d'une petite croix rayonnante et un losange ajouré est percé dans la façade principale, au-dessus de la porte. Les barreaux de la porte d'entrée sont surmontés de pots-à-feu et la partie inférieure est agrémentée d'une couronne de laurier ornée d'un sablier ailé central.

Cette concession contient un tombeau en forme de chapelle de style néoclassique en briques recouvertes d'un enduit et appareillées de pierre de taille, qui est fermé par une belle porte en fonte. Cet édicule est décrit par Stéphane Comte (1847), qui en attribue la construction à l´entrepreneur Lefebvre fils. Il peut avoir été réalisé vers 1843 (date d´acquisition de la concession). Stéphane Comte signale que ce tombeau était initialement peint en noir, à l´intérieur comme à l´extérieur, et parsemé de larmes blanches, d´os en croix et de têtes de morts. La « croix en bois » élevée vers 1822, par l´entrepreneur Veuve Guidée (autorisations de construction) a disparu.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • Extrait de : Promemades au cimetière de la Madeleine [Bernaux]

    "Nous sommes attirés, à l´extrémité de ce chemin, par une chapelle construite en pierres et briques, peinte en noir, à l´extérieur comme à l´intérieur, et parsemée de larmes blanches. Sur la façade principale sont peints des os en croix et des têtes de morts. La porte est en fer grillée avec ornements en fonte. Au-dessous sont disposés des caveaux pour y recevoir les membres de la famille LABESSE-BERNAUX qui en est propriétaire. Elle a été construite par M. Lefebvre fils, entrepreneur. Elle n´offre rien de remarquable."

    Stéphane C[omte], 1847, p. 88.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/1. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1807-1828).

Bibliographie
  • C[OMTE], Stéphane. Promenades au cimetière de la Madeleine, précédées d'un précis historique sur l'origine de cet établissement, sa première destination, et les diverses transformations qu'il a subies depuis sa fondation jusqu'à nos jours. Amiens : Imp. Duval et Herment, 1847.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.