Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (chapelle) de la famille Bernard-Dubois

Dossier IA80006724 inclus dans Plaine A réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Voir

Appellationsfamille Bernard-Dubois
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 94 plaine A
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en avril 1860, par Honoré Grégoire Lesage, domicilié à Amiens, boulevard Saint-Michel. Le tombeau porte la signature du sculpteur Lépinoy et la date de 1860.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1860, porte la date
Auteur(s)Auteur : Lépinoy Jean-Baptiste, Eugène , dit(e)
Lépinoy Jean-Baptiste, Eugène , dit(e) (1811 - )

Sculpteur à Amiens. Domicilié 6 place Saint-Denis (liste électorale de 1849), puis 43 rue Robert-de-Luzarches, en 1862 (annuaire).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur signature

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une grille en fonte peinte à porte antérieure centrale, fixée sur un mur-bahut en pierre de Tournai. Le sol du parvis antérieur est en béton (remaniement) et la dalle fermant le caveau est en granite belge. Une bouche en calcaire, située à l'angle antérieur gauche de la sépulture, permet l'aération du caveau. Elle contient un tombeau en forme de chapelle, de plan rectangulaire, fermé par une porte en fonte peinte, surmontée d'une imposte cintrée. L'édicule de style néoclassique, est construit en calcaire et présente un entablement et un fronton triangulaire à acrotères. La toiture à deux pans, soulignée par une corniche moulurée, est également en calcaire et recouverte d'une protection en zinc.

A l'intérieur du tombeau-chapelle, pavé de tommettes en marbre blanc et noir, se trouve un faux-autel en calcaire, encadré par deux piédestaux, qui devaient initialement supporter une statue (disparue ?). Le mur postérieur, percé d'un oculus avec un vitrail en grisaille, est agrémenté de trois tables en marbre (celle centrale est déposée en plusieurs fragments) portant les épitaphes des défunts ainsi que d'une longue tablette horizontale également en marbre, gravée d'une inscription.

Inscriptions :

Dates des décès (mur postérieur) : 1860 (?) / [table déposée] / 1903 ; 1925 ; 1900 ; 1886.

Inscription concernant le destinataire (façade principale, entablement) : Famille Bernard-Dubois.

Inscription (mur postérieur, tablette horizontale) : Ici repose en attendant la résurrection.

Signature (façade antérieure, au-dessus de la porte cintrée) : Lépinoy sculpteur 1860.

Murscalcaire
pierre
marbre
béton
fonte
Typologiestombeau en forme de chapelle à parvis enclos ; style néoclassique
État de conservationétat moyen
Techniquesfonderie
sculpture
vitrail
Précision représentations

La grille est ornée de fleurons et d'urnes voilées. Le fronton du tombeau chapelle, surmonté d'une croix latine et souligné par une belle corniche moulurée, est sculpté d'une croix en médaillon et d'un décor végétal (fleurs et feuillage). Les acrotères sont également ornés d'un décor fleuri et les extrémités de l'entablement sont gravés d'une fleur en relief. La façade antérieure présente un remarquable décor végétal, composé de branches de cyprès entrelacées de rubans, de feuilles de lierre et de mûres. Les pilastres sont gravés d'un flambeau renversé. L'imposte de la porte cintrée est agrémentée d'une ornementation en fonte peinte présentant une croix centrale et des petits fleurons. A l'intérieur, le faux-autel est gravé d'un décor en vagues agrémenté d'un Chrisme central, encadré par le symbole de l'alpha et de l'oméga. Les deux piédestaux sont sculptés de deux flambeaux reversés et entrecroisés, entrelacés d'une couronne d'immortelles. Le vitrail présente un simple décor géométrique.

Cette concession, qui conserve sa grille en fonte peinte délimitant un parvis antérieur, contient un tombeau en forme de chapelle de style néoclassique, en calcaire. Orné d'un décor réalisé par le sculpteur Lépinoy (signature portée), cet édicule a vraisemblablement été réalisé en 1860 (date portée, date d'acquisition de la concession et de la première inhumation). Les statuettes qui devaient surmonter les deux piédestaux de part et d'autre du faux-autel ont aujourd’hui disparu.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.