Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (chapelle) de la famille Cacheleux

Dossier IA80004734 inclus dans Plaine L réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Cacheleux
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 48 plaine L
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession est acquise en 1845 par Laurent Clovis Cacheleux-Vasseur, propriétaire à Amiens.

Stéphane Comte (1847) décrit le tombeau, qu'il attribue à l'entrepreneur Tattegrain et au sculpteur Sallé, signalant que l'intérieur n'est pas encore achevé.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Tattegrain entrepreneur attribution par travaux historiques
Auteur : Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres, fondée par Achille Eugène Sallé-Joseph, né en 1799 ou 1802, constructeur de monuments funèbres, rue Saint-Maurice (listes électorales de 1843, recensement de 1856). L'annuaire de 1862 situe l'entreprise 137 Grande-rue Saint-Maurice, à côté de l'entreprise Lamolet.

Son fils Eugène Sallé-Barré (né en 1845), tailleur de pierre (1852), lui succède à la direction de l'entreprise avant 1881 (recensements de 1881 et 1906).

Les recensements de 1906-1911 donnent l'entreprise au 403 rue Saint-Maurice. Il y travaille avec Jean-Baptiste Sallé - sculpteur et constructeur de monuments et caveaux funéraires, spécialisés dans la réalisation d'autels pour églises.

Son fils Eugène Achille Désiré Sallé (1873-1905) est sculpteur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par travaux historiques

Cette concession adossée au mur d'enceinte du cimetière, contient un tombeau en forme de chapelle, dont le parvis est délimité par une grille en fer et en fonte. L'édicule est construit en brique et calcaire (pilastres, entablement et fronton). Il présente un chevet à pans coupés (ill.). La façade antérieure est rythmée par deux pilastres supportant un entablement et un fronton triangulaire, orné d'un sablier ailé, de deux flambeaux croisés renversés et de lierre (ill.).

A l´intérieur, le plafond défoncé est enduit de plâtre. Le sol, à deux niveaux, est carrelé de tomettes formant un motif de damier blanc et noir. Les verrières des baies semi-circulaires sont en verre opaque à bordure bleue (ill.).

Inscriptions :

Inscription concernant le destinataire : Famille CACHELEUX.

Mursbrique
calcaire
fer
pierre de taille
Toitzinc en couverture
Typologiestombeau en forme de chapelle à parvis enclos ; style néoclassique
État de conservationmauvais état, envahi par la végétation
Techniquesfonderie
sculpture
vitrail
Précision représentations

Une croix à enroulement surmonte le portillon de la clôture.

Mesuresl : 512.0
la : 172.0

Ce tombeau en forme de chapelle, dont le parvis est délimité par une clôture en mauvais état, constitue un des rares exemples du type, dans les concessions adossées au mur d'enceinte du cimetière. Construit en briques, initialement masquées par un enduit (manquant), il comporte un chevet à pans coupés et un emmarchement qui indiquent la présence d'un faux autel actuellement disparu. On signalera également les petits vitraux (ill.) et le décor sculpté ornant le fronton (ill.).

Attribué à l'entrepreneur Tattegrain et au sculpteur Sallé, par Stéphane Comte (1847), il peut avoir été construit vers 1845, date d'acquisition de la concession, qui coïncide avec l'analyse stylistique.

Contemporain du tombeau de la famille Tondu, il illustre la production de l'entrepreneur Tattegrain (constructeur du couvent de la Visitation ou encore de la halle de l'ancien marché de Lanselle), qui réalise également le tombeau de la famille Mancel, comme l'indique Stéphane Comte.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Annexes

  • Extrait de : Promenades au cimetière de la Madeleine [Cacheleux]

    Extrait de : Promenades au cimetière de la Madeleine

    "A quelque distance de là, nous rencontrons la chapelle de la famille CACHELEUX. Elle est construite sur le même plan que celle dont nous venons de nous occuper. Le nom de la famille est gravé en creux sur la frise ; dans le tympan du fronton sont sculptés un clepsydre ailé et deux flambeaux à demi-renversés et entrelacés de feuilles de lierre.

    Elle a été construite par M. Tattegrain, la sculpture est de M. Sallé. L´intérieur n´est pas terminé au moment où nous écrivons. M. CACHELEUX fils y est inhumé. Ce jeune homme était élève du grand séminaire de cette ville."

    Stéphane C[omte], 1847, p. 204.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

Bibliographie
  • C[OMTE], Stéphane. Promenades au cimetière de la Madeleine, précédées d'un précis historique sur l'origine de cet établissement, sa première destination, et les diverses transformations qu'il a subies depuis sa fondation jusqu'à nos jours. Amiens : Imp. Duval et Herment, 1847.

    p. 196, 204
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Schill-Fenninger Hélène - Nicolas Laurent