Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (chapelle) de la famille Cordier-Carette

Dossier IA80006620 inclus dans Plaine A réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Cordier-Carette
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 1/1 plaine A
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en mars 1908, par Marie Julie Carette, veuve Cordier, modiste, domiciliée à Amiens, 38 rue des Trois-Cailloux. Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur M. Sueur a réalisé des travaux en 1908.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1908, daté par source
Auteur(s)Auteur : Sueur marbrerie et entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Sueur marbrerie et entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Marbrerie et entreprise de monuments funèbres amiénoise dirigée par Marcel Sueur, neveu de Léopold Delalieux, dont il prend la succession.

En 1881, Marcel Sueur (né en 1864 à Auchevillers) et Léopold Sueur (né en 1867 ou 1868) sont ouvriers tailleurs de pierre chez leur oncle (recensement de population), Grande rue Saint-Maurice.

Marcel Sueur-Mallart est établi rue 381-383 Saint-Maurice (recensements de population de 1906 et 1911). Lui succède son fils Robert Sueur (né en 1894), domicilié 381 rue Saint-Maurice, en 1937-1938 (AC Amiens 2M 17/27).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une grille en fonte ouvragée à portillon antérieur central et fixée sur un sol rehaussé en pierre de Tournai, auquel on accède par deux marches. Le soubassement est maçonné en briques. La sépulture contient un tombeau en forme de chapelle en pierre de Tournai, de style néogothique. La toiture, à deux pans, est également en pierre de Tournai. La façade antérieure, fermée par une porte en fonte ouvragée, présente un fronton triangulaire, soutenu par deux colonnes engagées et agrémenté d'un tympan cintré.

A l'intérieur (inaccessible) le mur postérieur, percé d'un vitrail cintré, est agrémenté d'un faux-autel.

Inscriptions :

Inscription concernant le destinataire : Famille Cordier-Carette.

Murspierre
brique
fonte
Typologiestombeau en forme de chapelle à parvis enclos ; style néoclassique
Techniquesfonderie
sculpture
vitrail
Précision représentations

Le portillon de la grille de clôture est surmonté d'une croix. Le fronton du tombeau est surmonté d'une croix et l'arcade cintrée du tympan présente un décor en dents de scie. Les colonnes sont coiffées de chapiteaux feuillagées (feuilles d'acanthe). La partie supérieure de la porte est en fonte ouvragée et la partie inférieure est agrémentée de fleurs en fonte en relief. Le vitrail du mur postérieur représente une croix latine sur laquelle est suspendue une couronne d'épines et le phylactère "INRI". Une couronne de fleurs en barbotine (roses, clématites, etc...) est déposée au pied du monument.

Cette concession, conservant son parvis clos d´une grille en fonte ouvragée, contient un tombeau en forme de chapelle en pierre de Tournai, de style néogothique. L´édicule a sans doute été réalisé vers 1908 (date d´acquisition de la concession et de l´une des inhumations) par l´entrepreneur M. Sueur (autorisations de construction).

Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/10. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1907-1910).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.