Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (chapelle) de la famille Lelièvre

Dossier IA80006171 inclus dans Plaine O réalisé en 2007

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Lelièvre
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 300 plaine O
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en juillet 1852, par Adolphe Auguste Lelièvre, domicilié à Amiens, 60 rue des Sergents et agrandie en juin 1862, par Marie Madeleine Boutellier veuve Lelièvre et Marie Edmond Lelièvre, domiciliés à Amiens, 2 rue Saint-Martin.

Le tombeau porte la signature de l'entrepreneur Leroy-Digeon.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Leroy-Digeon François Victor
Leroy-Digeon François Victor (1814 - 1876)

Père d'Alexandre Leroy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature

Cette concession, en bordure d'allée, est délimitée par une grille en fonte ouvragée, à portillon antérieur central (disparu) et agrémentée de porte-couronne en crochets aux angles, fixée sur un mur-bahut en pierre de Tournai. Le sol, percé dans sa partie antérieure pour permettre l'évacuation des eaux et rehaussé par rapport au niveau du terrain, est recouvert de dalles en pierre de Tournai, sur un soubassement en briques. Deux bouches d'aération situées aux angles antérieurs permettent l'aération du caveau. Elle contient un tombeau en forme de chapelle de style néobyzantin (?), construit en calcaire sur un soubassement en pierre de Tournai. La façade antérieure présente un fronton triangulaire à acrotères, soutenu par deux colonnes engagées. Les façades latérales sont percées d'une fenêtre cintrée à colonnettes de même que la façade postérieure. La toiture à deux pans, est en calcaire, totalement recouverte d'une protection en zinc. Le monument est fermé par une porte cintrée en fonte finement ouvragée.

L'intérieur du tombeau présente un plafond à caissons richement sculpté. Contre le mur postérieur se trouve un faux-autel en calcaire, agrémenté de quatre colonnettes engagées. A droite se trouve un prie-dieu en bois et paille. Des tables en marbre portant les épitaphes sont fixées sur les murs latéraux et postérieur (2 / 2 / 2) et le sol est en pierre de Tournai. Enfin, seul le vitrail de la fenêtre cintrée gauche subsiste.

Inscriptions :

Dates des décès : (mur postérieur) 1862 / [non lu] (mur gauche) 1933 / 1903 / (mur droit) 1910 / 1833.

Epitaphe : Auguste Adolphe LELIEVRE / négociant / décédé le 16 mars 1862 / à l'âge de 55 ans.

Inscription concernant le destinataire (entablement) : Famille Lelièvre.

Inscription (vitrail gauche) : Mesnil-Saint-Firmin - Oise / 1863.

Signature (base de la colonne droite) : Leroy-Digeon.

Murscalcaire
pierre
marbre
brique
fonte
Typologiestombeau en forme de chapelle à parvis enclos
État de conservationétat moyen
Techniquesfonderie
sculpture
Précision représentations

La grille, les porte-couronne en crochets et le portillon, surmonté d'une croix, sont agrémentés de fleurs.

Les colonnes engagées de la façade antérieure sont coiffées de chapiteaux feuillagés. La porte en fonte remarquablement ouvragée (fleurs, lys) est encadrée d'une frise de fleurs en creux et relief et les écoinçons sont eux-aussi agrémentés de fleurs. Les acrotères latéraux du fronton, orné d'un décor végétal et souligné par une frise végétale et une frise en vagues, sont sculptés d'une fleur et l'acrotère central d'une croix. Les fenêtres latérales à colonnettes, soulignées par une frise géométrique, sont encadrées de flambeaux renversés gravés.

A l'intérieur, la base du faux-autel, ornée d'un beau décor végétal peint (fleurs), présente quatre colonnettes à chapiteaux feuillagés. Le vitrail gauche représente une croix sur un fond coloré et ouvragé (décor végétal). Le plafond à caissons est agrémenté de jolies fleurs en relief.

Cette concession, acquise en 1852 et agrandie en 1862, conserve sa clôture en fonte ouvragée et contient un tombeau en forme de chapelle de style néobyzantin en calcaire signé par l'entrepreneur Leroy-Digeon. L'édicule remarquablement sculpté (fronton triangulaire à acrotères, chapiteaux des colonnes, décor des fenêtres latérales) a sans doute été réalisé vers 1862 (date d'agrandissement de la concession et de l'une des inhumations) pour le négociant Auguste Adolphe Lelièvre. Un soin particulier a été apporté à l'aménagement intérieur du monument, notamment le faux-autel (polychrome) et les vitraux (deux sont toutefois manquants), datés de 1863 et provenant des ateliers de Mesnil-Saint-Firmin (Oise). Des monuments assez proches, également réalisés par Leroy-Digeon, ont été repérés en plaine F (famille Lupart) et en plaine M.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline