Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Tombeau de la famille de l'entrepreneur Lesot-Delaporte

Dossier IA80007188 inclus dans Plaine M réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations famille Lesot-Delaporte
Dénominations tombeau
Aire d'étude et canton Grand Amiénois
Adresse Commune : Amiens
Adresse : rue Saint-Maurice , 188bis plaine M Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession est acquise en mars 1926, par Marie Rose Delaporte, veuve Lesot, sans profession, domiciliée à Amiens, 361 rue Saint-Maurice.

Le monument porte la signature de l'entrepreneur Lesot-Helleu.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Lesot entreprise de monuments funèbres, dit(e) Emile Lesot, Lesot frères, Lesot-Helleu,
entreprise de monuments funèbres Lesot , dit(e) Emile Lesot, Lesot frères, Lesot-Helleu

Entreprise de monuments funèbres, qui réunit les deux anciennes maisons Sallé et Lesot fondées en 1835 et 1866.

Emile Lesot-Delaporte (1856-1926). D'abord tailleur de pierre, Grande-rue Saint-Maurice (recensement de population 1881), il s'établit entrepreneur de monuments funèbres au 361 Grande rue Saint-Maurice (recensements de population 1906 et 1911), à côté de Lamolet-Tattegrain. Président d'honneur de l'association Michelet et des jardins ouvriers du faubourg St-Maurice, officier de l'Instruction publique, chevalier de Mérite agricole. Titulaire des médailles d'honneur de la prévoyance sociale et de la Mutualité.

L'entreprise est ensuite connue sous le nom de Lesot frères, qui réunit Emile Lesot-Delaporte et son frère Emilien Lesot-Flament, marbrier installé au 375 rue Saint-Maurice (1906 et 1911). L'atelier est situé au 203 rue Saint-Maurice (1900-1911). L'annuaire de 1926 donne à nouveau l'adresse de l'entreprise au 361 rue Saint-Maurice.

Au lendemain de la première guerre mondiale, l'entreprise est dirigée par Georges Emile Lesot-Helleu (1887-1938), qui s'établit 403 rue Saint-Maurice (atelier, magasin et bureau), peut-être dans l'ancien atelier d'Achille Sallé (AC Amiens 2M 17/27).

En 1945, l'entreprise est donnée 411 rue Saint-Maurice (AC Amiens 2M 17/27).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature

Cette concession, en bordure d'allée et à laquelle on accède par deux marches en granite belge, est matérialisée par un sol rehaussé en granite noir poli, sur un soubassement béton, qui présente trois niveaux (1er niveau : marche d'accès, 2e niveau : emplacement à usage de jardinière à plantes et 3e niveau : tombale rehaussée donnant accès au caveau). La sépulture contient une stèle architecturée en granite noir poli, présentant un entablement ainsi qu'un fronton stylisé, agrémenté d'un décor sculpté en marbre blanc. Présence d'une jardinière à plantes.

Inscriptions :

Dates des décès : 1926 ; 1931 ; 1938 ; [...].

Epitaphe : Emile LESOT / ancien entrepreneur de travaux funèbres / président d'honneur de l'association Michelet / et des jardins ouvriers du faubourg St-Maurice / officier de l'Instruction publique / chevalier de Mérite agricole / Titulaire des médailles d'honneur / de la prévoyance sociale et de la Mutualité / décédé le 9 février 1926 / à l'âge de 69 ans / - / Georges Emile LESOT / ancien entrepreneur de travaux funèbres / décédé le 22 octobre 1938 / à l'âge de 51 ans.

Inscription concernant le destinataire (entablement) : F[amil]le Lesot-Delaporte.

Inscription (fronton) : Ad Honores / Per Laborem.

Signature (2e niveau du sol, face latérale gauche) : Lesot-Helleu.

Murs granite
marbre
béton
Typologies composite : stèle funéraire architecturée et tombeau en forme de sarcophage
Techniques sculpture
Précision représentations

Le fronton stylisé de la stèle est agrémenté d'une croix et le décor sculpté en marbre blanc. Ce décor sculpté présente un écu central gravé des attributs professionnels de l'entrepreneur (compas, marteau, burin), qui est surmonté d'un heaume et entrelacé de feuilles d'acanthe. A gauche, deux médailles (ou décorations) sont suspendues à des branches de chêne et de la même façon, à droite, deux autres médailles sont suspendues à des branches de lauriers.

Cette stèle funéraire en granite noir poli a été élevée en 1926, date d'acquisition de la concession et du décès d'Emile Lesot, entrepreneur de "travaux funèbres". Exécutée sur un dessin original de l'entrepreneur Lesot-Helleu (signature), elle se signale par la présence d'un décor sculpté en marbre blanc représentant les attributs professionnels des marbriers. Son fils Georges Lesot (1887-1938) y est également inhumé.

L'entreprise Lesot, installée rue Saint-Maurice depuis les années 1870, a fourni de nombreux monuments du cimetière de la Madeleine.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.