Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (obélisque) de Nicolas Antoine Charles Dargent, ancien maire d'Amiens

Dossier IA80006100 inclus dans Plaine H réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 34 plaine H
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en avril 1874, par Xavier Armand Joseph De Lagrené, propriétaire, domicilié à Vermandovillers (80).

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que le monument funéraire de l'ancien maire d'Amiens, Nicolas Dargent, a été construit en 1823 par l'entrepreneur Mangot fils et que l'entrepreneur Lamarre-Foulloy a réalisé des travaux en 1872.

La sépulture Dargent est signalée par H. Dusevel (1825), Caron (1833) et par H. Calland (1855) comme l'une des plus remarquables du cimetière.

Elle est décrite par S. Comte (1847), qui signale la présence d'une "pyramide quadrangulaire en pierre de Senlis, dans le goût égyptien", attribuée à l'entrepreneur Polart, sur les plans de l'architecte Cheussey et dont l'ornementation a été sculptée par Duthoit (cf. annexe).

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates1823, daté par source
1872, daté par source
Auteur(s)Auteur : Cheussey François Auguste
Cheussey François Auguste (1781 - 1857)

Architecte de la ville d'Amiens. Nomination provisoire le 26 août 1814. Nomination définitive le 8 septembre 1815, puis le 26 avril 1820.

Architecte du Département. Nomination 20 avril 1816, puis le 19 avril 1820.

Rapporteur au conseil des Bâtiments civils en 1819.

Fin d'activité le 1er août 1848.

http://viaf.org/viaf/95890648.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Duthoit Louis Joseph
Duthoit Louis Joseph (1766 - 1824)

Sculpteur. Né à Lille en 1766 et établi à Amiens en 1796, rue des Orfèvres. Il épouse Félicité Potel en 1803.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur attribution par source
Auteur : Mangot Aimé Louis Pierre , dit(e)
Mangot Aimé Louis Pierre , dit(e) (1800 - )

Maître-maçon. Fils de Pierre Louis Mangot (1777-1841).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source
Personnalité : Dargent Nicolas Antoine Charles
Dargent Nicolas Antoine Charles (4 novembre 1755 - 21 mai 1823)

Maire d'Amiens de 1817 à 1823.

Voir La Madeleine et les contemporains de la Révolution.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
habitant célèbre attribution par source
Auteur : Polart-Surhomme Alexandre Fortuné
Polart-Surhomme Alexandre Fortuné (1787 - 1844)

Entrepreneur de bâtiments actif à Amiens. Déclaré maçon dans la liste des électeurs de la Somme de 1839.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par travaux historiques

Cette concession, en bordure d'allée et surélevée par rapport au niveau du terrain, est délimitée par une grille en fonte et fer forgé à portillon antérieur central, fixée sur un mur-bahut en briques. Le sol, auquel on accède par une marche, est recouvert de dalles en granito. Deux bouches permettant l'aération du caveau ont été aménagées dans les deux angles antérieurs. La concession contient un monumental pilier en forme d'obélisque en calcaire, fixé sur un piédestal quadrangulaire couronné à acrotères. Ce piédestal est agrémenté sur chacune de ses faces d'une table en marbre. Des plaques commémoratives sont déposées tout autour du monument. Inscriptions : Dates des décès (piédestal) : 1823 ; 1849 / 1838 ; 1848 / 1849 ; 1915 / 1850 ; 1862 / (obélisque) 1868 ; 1874 ; 1875 ; 1881 ; 1923 ; 1936 / [muet] / [muet] / 1934 ; 1971 ; 1971 ; 1988 ; 1974 Épitaphe : (piédestal, face antérieure) Monsieur Nicolas Antoine Charles / DARGENT / décédé le 21 mai 1823 / âgé de 67 ans / Maire de la ville d'Amiens / chevalier de l'Ordre royal de / la Légion d'Honneur / ancien Président du Tribunal / de Commerce et membre du Conseil / d'Arrondissement Inscription (piédestal, face gauche) : [...] Vous qui passez près de sa / tombe, priez Dieu pour lui / [...] / Sa famille le recommande à / vos prières.

Murscalcaire
marbre
brique
fonte
fer
Typologiesobélisque
Techniquesfonderie
ferronnerie
sculpture
Précision représentations

La grille est ornée de fleurons et de caducées (ou vases funéraires enlacés d'un serpent). La partie inférieure de l'obélisque, surmonté d'une croix en fer forgé supportant un Christ, est sculptée sur ses quatre faces d'une couronne de feuilles de chêne et branches de cyprès, agrémentée au centre de la croix de la Légion d'Honneur (face antérieure), d'une lampe sépulcrale (à gauche), d'un vase funéraire (face postérieure) et d'un sablier ailé entrelacé de rubans (à droite). Les acrotères ornant le piédestal, dont la corniche est moulurée, sont gravés de palmettes.

Cette concession, surélevée par rapport au niveau du terrain conserve sa clôture, contient un monument en calcaire en forme d'obélisque, fixé sur un piédestal quadrangulaire couronné à acrotères. Ce monument, élevé à la mémoire de l'ancien maire d'Amiens Nicolas Dargent, est signalé par H. Dusevel (1825) et par H. Calland (1869) comme l'une des plus remarquable du cimetière. Il est également décrit par S. Comte (1847), qui en attribue l'exécution à l'entrepreneur Polart, sur les plans de l'architecte Cheussey, et l'ornementation à Duthoit. Les sources conservées à la bibliothèque municipale indiquent cependant que le tombeau de Nicolas Dargent a été réalisé en 1823 par l'entrepreneur Mangot fils.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Annexes

  • Extrait de : Promenades au cimetière de la Madeleine [Dargent]

    "Une pyramide quadrangulaire en pierre de Senlis, dans le goût égyptien, nous indique la tombe de M. DARGENT, décédé le 21 mai 1823, maire de la ville d'Amiens. Cette pyramide est supportée par un piédestal recouvert d'une corniche à oreillons sculptés. Aux quatre faces de ce piédestal sont appliquées un pareil nombre de tables de marbre noir propres à recevoir des inscriptions. Celle de face porte la suivante :

    "Ici repose / le corps de M. Charles- / Nicolas-Antoine DARGENT, / décédé le 21 mai 1823, / âgé de 67 ans et demi. / Maire de la ville d'Amiens, / Chevalier de l'ordre royal de la Légion d'Honneur, / Président de la chambre de commerce / et membre du conseil d'arrondissement."

    Sur l'un des côtés latéraux on lit cette inscription :

    "Ici repose / Louis-Fidèle GRANDSIRE, / décédé à Paris, le 5 mars 1838, âgé de 31 ans."

    Ce dernier, petit-neveu de M. DARGENT, a été ramené de Paris pour être inhumé près de son oncle.

    A l'élévation postérieure des quatre faces de la pyramide sont sculptés, sur celle principale, la croix de la Légion-d'Honneur ; à droite, un clepsydre ailé ; à gauche, une lampe sépulcrale ; et sur la quatrième, une urne lacrymatoire : ces symboles sont tous entourés d'une couronne de cyprès.

    Ce monument est de M. Polart, les ornements de M. Duthoit, et le plan de M. Cheussey.

    M. DARGENT est mort dans l'exercice de ses fonctions de maire, le 21 mai 1823, à 5 heures du soir. Le son du beffroi apprit à toute la ville qu'elle venait de perdre son premier magistrat et l'un de ses concitoyens les plus recommandables. [...]

    Après la cérémonie religieuse, le convoi s'achemina vers le cimetière de la Madeleine. M. Herbet de Saint-Riquier prononça un discours sur sa tombe au moment où le cercueil y fut déposé. Toute la façade de la mairie fut tendue en noir avec les armes de la ville."

    Stéphane C[omte], 1847, p. 128-132.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/1. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1807-1828).

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/3. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1870-1874).

Documents figurés
  • Le tombeau de Nicolas Dargent au cimetière de la Madeleine, dessin des frères Duthoit, vers 1850 (Musée de Picardie, Amiens ; MP Duthoit VI-118).

Bibliographie
  • CALLAND, H. Guide de l'étranger à Amiens. Description de ses monuments anciens et modernes suivie d'une biographie des hommes remarquables qui sont nés dans cette ville, augmenté par A. Dubois. Amiens : typographie Lambert-Caron.

    1855, p. 58.
  • CARON, C. A. N. Amiens en 1833 ou guide de l’étranger dans cette ville. Amiens : Caron-Vitet, 1833.

    p. 51.
  • C[OMTE], Stéphane. Promenades au cimetière de la Madeleine, précédées d'un précis historique sur l'origine de cet établissement, sa première destination, et les diverses transformations qu'il a subies depuis sa fondation jusqu'à nos jours. Amiens : Imp. Duval et Herment, 1847.

    p. 128-132
  • DUSEVEL, H., MACHART, R. Notice sur la ville d'Amiens ou description sommaire des rues, places, édifices et monumens les plus remarquables de cette ville ..., par MM. H. D*** et R. M***. Amiens : Allo-Poiré libraire, 1825.

    p. 93.
  • GILLMANN, Raymonde. La grande Madeleine d'Amiens. Amiens : éditions Martelle, [1988].

    p. 34.
  • La Madeleine et les contemporains de la Révolution. Amiens : Imprimerie I. & R. G., [1989].

    p. 32-33.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.