Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de Désirée Cuviller

Dossier IA80004780 inclus dans Plaine S réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsDésirée Cuviller
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 2022 plaine S
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession est acquise en 1908 par Charles Mongrenier, employé d'église, qui a fait l'acquisition de la concession proche (S 2016), deux ans plus tôt.

La stèle porte la signature de l'entrepreneur de monuments funèbres Victor Siraut.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Siraut-Desmarest entreprise de monuments funèbres
Siraut-Desmarest entreprise de monuments funèbres

Entreprise de monuments funèbres, fondée par Victor Siraut-Desmarest (né en 1867 à Ecaussine), entrepreneur de monuments funèbres d'origine belge installé à Amiens vers 1890, 396 rue Saint-Maurice (1906), puis 363 rue Saint-Maurice (1911), entre les maisons Lesot et Lamolet-Tattegrain.

L'activité est attestée par les autorisations de travaux, de 1900 à 1914.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature

Cette concession de type couloir, adossée au mur ouest de l'enceinte du cimetière, est délimitée par deux piliers reliés par des barres de fer latérales. Elle contient une stèle à croix, ornée d´un Christ en croix en fonte, et une tombale en pierre de Tournai.

Inscriptions :

Epitaphe : O Crux Ave / A l´ombre / de cette croix repose / le corps de / Désirée CUVILLER / décédée le 9 novembre 1914 / à l´âge de 80 ans.

Inscription : concession à perpétuité.

Signature (stèle) : SIRAUT.

Murspierre
fonte
Typologiesstèle funéraire à croix
État de conservationenvahi par la végétation
Techniquessculpture
ferronnerie
Mesuresl : 230.0
la : 97.0

Ce tombeau-stèle en pierre de Tournai, signé Siraut, a sans doute été réalisé vers 1914 (date de la seule inhumation). La stèle à croix, ici ornée d'un Christ en croix, constitue une illustration tardive de cette forme de tombeau, qui trouve son origine au 17e siècle.

C'est actuellement l'un des exemples les plus tardifs de la production de l'entrepreneur de monuments funèbres, comparable au tombeau de Blanche et Clémence Mongrenier (S 2029), sur lequel on retrouve l'épitaphe, qui débute par la formule "O Crux Ave / A l'ombre de cette croix repose...".

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Schill-Fenninger Hélène - Nicolas Laurent