Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille Bolin-Magnier

Dossier IA80005128 inclus dans Plaine M réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Bolin-Magnier
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 74 plaine M
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fait l'objet d'une première acquisition en juin 1849, par Désiré Bolin Adélard, domicilié à Amiens, 30 rue Saint-Leu, puis d'une seconde acquisition, en juillet 1849, par Jean-Baptiste Bolin et Ursule Desmarest, domiciliés à Amiens, 42 rue des Bourelles.

La stèle porte la signature de l'entrepreneur A. Sallé.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres, fondée par Achille Eugène Sallé-Joseph, né en 1799 ou 1802, constructeur de monuments funèbres, rue Saint-Maurice (listes électorales de 1843, recensement de 1856). L'annuaire de 1862 situe l'entreprise 137 Grande-rue Saint-Maurice, à côté de l'entreprise Lamolet.

Son fils Eugène Sallé-Barré (né en 1845), tailleur de pierre (1852), lui succède à la direction de l'entreprise avant 1881 (recensements de 1881 et 1906).

Les recensements de 1906-1911 donnent l'entreprise au 403 rue Saint-Maurice. Il y travaille avec Jean-Baptiste Sallé - sculpteur et constructeur de monuments et caveaux funéraires, spécialisés dans la réalisation d'autels pour églises.

Son fils Eugène Achille Désiré Sallé (1873-1905) est sculpteur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature

Cette concession, adossée au premier mur d'enceinte intérieur, est délimitée par une grille en fer forgé, à portillon antérieur central, aujourd'hui disparu, fixée sur un mur-bahut, en calcaire. Elle contient une stèle à entablement et fronton triangulaire, à acrotères, initialement surmonté d'une croix, en calcaire. Elle est divisée par deux plaques, en marbre. Devant la stèle subsistent les vestiges d'un porte-couronne mortuaire en fer forgé.

Inscriptions :

Dates des décès : 1875 ; 1868 ; 1893 ; 1849 ; 1866 ; 1883 ; 1879 ; 1910 ; 1889 ; 1877 / [non lu] ; 1872 ; 1849.

Inscription concernant le destinataire (entablement) : Famille Bolin-Magnier.

Signature (base, en haut, à droite) : A. Sallé.

Murscalcaire
marbre
fer
Typologiesstèle funéraire architecturée (entablement et fronton)
État de conservationmauvais état, envahi par la végétation
Techniquesferronnerie
sculpture
Précision représentations

La grille est ornée de vases funéraires. Le fronton triangulaire de la stèle est sculpté d'un sablier ailé et les acrotères sont gravés d'un décor floral.

Cette concession, délimitée par une clôture en fer forgé, contient une stèle funéraire, signée A. Sallé, qui peut avoir été réalisée dans les années 1870.

Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.