Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille Choquart-Gransir

Dossier IA80004755 inclus dans Plaine S réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Choquart-Gransir
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 1994 plaine S
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession est acquise en avril 1905 par Fernand Angilbert Louis Choquart, conducteur-voyer.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que le caveau est construit en 1905 par l'entrepreneur J. Dupont.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1905, daté par source
Auteur(s)Auteur : Dupont entreprise de maçonnerie
Dupont entreprise de maçonnerie

Entreprise établie 59 rue Frédéric-Petit à Amiens, fondée par Zacharie Dupont et reprise par J. Dupont.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

Cette concession de type couloir, adossée au mur d'enceinte, est délimitée par des piliers en pierre de Tournai, reliés par des barres (latérales) et une chaîne antérieure. Elle contient une stèle en pierre artificielle et une tombale à dos d´âne, en pierre de Tournai. Des inscriptions illisibles sont situées au bas de la stèle sur le renflement.

Inscriptions :

Dates des décès : 1918 ; 1929 ; 1930.

Date du décès (base) : 1890.

Inscription concernant le destinataire : Famille CHOQUART-GRANSIR.

Epitaphe : In Spem Resurrectionis / [...].

Murspierre artificielle
pierre
Typologiesstèle funéraire à acrotères stylisés
Techniquessculpture
ferronnerie
Précision représentations

La partie supérieure de la stèle est ornée d'une guirlande d'immortelles comportant un ruban, une étoile, que l'on retrouve sur le socle et une croix circulaire à boules.

Mesuresl : 230.0
la : 100.0

Cette stèle monumentale en pierre artificielle a sans doute été réalisée vers 1918 (date de la première inhumation). Elle succèderait ainsi tardivement à la construction du caveau réalisée en 1905 par l'entrepreneur J. Dupont.

Elle illustre une variante du type dérivant de la stèle à acrotères stylisés.

On signalera ici l'emploi de la pierre artificielle, dont on trouve quelques exemples contemporains, dans la plaine S (S 809) et dans le cimetière amiénois du Vieux Saint-Acheul.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/9. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1905-1906).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Schill-Fenninger Hélène - Nicolas Laurent