Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille Diollot-Tauxier

Dossier IA80005236 inclus dans Plaine O réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Diollot-Tauxier
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 52 plaine O
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en novembre 1863, par monsieur Diollot Antoine, Ives, domicilié à Amiens, 15 place Périgord.

La stèle porte la signature de l'entrepreneur A. Sallé.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres, fondée par Achille Eugène Sallé-Joseph, né en 1799 ou 1802, constructeur de monuments funèbres, rue Saint-Maurice (listes électorales de 1843, recensement de 1856). L'annuaire de 1862 situe l'entreprise 137 Grande-rue Saint-Maurice, à côté de l'entreprise Lamolet.

Son fils Eugène Sallé-Barré (né en 1845), tailleur de pierre (1852), lui succède à la direction de l'entreprise avant 1881 (recensements de 1881 et 1906).

Les recensements de 1906-1911 donnent l'entreprise au 403 rue Saint-Maurice. Il y travaille avec Jean-Baptiste Sallé - sculpteur et constructeur de monuments et caveaux funéraires, spécialisés dans la réalisation d'autels pour églises.

Son fils Eugène Achille Désiré Sallé (1873-1905) est sculpteur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature

Cette concession, adossée au second mur d'enceinte, est délimitée par une grille en fonte peinte, à portillon antérieur central, fixée sur une pierre de seuil en calcaire. Elle contient une stèle architecturée en calcaire, agrémentée de deux pilastres de part et d'autre et de deux colonnes cannelées au centre. Sur la base sont fixées deux plaques en granite poli (remaniement). Devant le monument se trouve un porte-couronne mortuaire de style néogothique en pierre de Tournai, ainsi qu'une jardinière à plantes en fonte peinte.

Inscriptions :

Dates des décès : 1825 ; 1883 ; 1887 ; 1928 ; 1949 / 1863 ; 1871 ; 1887 ; 1924 ; 1946 / 1866 ; 1888 ; 1869.

Dates des décès (base) : 1939 ; 1965 / 1965 ; 1976 ; 1995.

Epitaphe (à droite) : Louis DUQUESNE / Capitaine en retraite / chevalier de la Légion d'Honneur / décédé le 28 mars 1869 / à l'âge de 68 ans.

Inscription concernant le destinataire (entablement) : Famille Diollot-Tauxier.

Signature (au centre de la base, à droite) : A. Sallé.

Signature (base, en haut à droite, cachée par une plaque en granite poli) : Sallé A.

Murscalcaire
pierre
fonte
Typologiesstèle funéraire architecturée ; style néoclassique
Techniquesfonderie
sculpture
Précision représentations

La grille est ornée de fleurons et d'urnes voilées et le portillon était initialement surmonté d'une croix (aujourd’hui disparue).

La partie supérieure de la stèle est agrémentée de part et d'autre de deux urnes funéraires drapées et au centre d'un fronton à volutes et acrotères, initialement surmonté d'un élément (disparu) et sculpté d'un décor végétal, d'un sablier ailé et d'une guirlande feuillagée. La partie centrale, gravée en creux d'une frise végétale, est agrémentée de deux pilastres aux extrémités et de deux colonnes cannelées au centre, coiffés de chapiteaux feuillagés. Le centre de la base est gravé en creux d'une lampe sépulcrale entourée d'un décor de feuilles de lierres entrelacées.

Le porte-couronne mortuaire de style néogothique, sculpté d'un décor de fleurs et dans sa partie sommitale d'une imitation de tuiles, est surmonté d'une croix. De chaque côté sont fixés deux vases funéraires en fonte peinte, auxquels est suspendue une guirlande de branches de cyprès.

La jardinière à plantes est ornée de décor végétal.

Cette concession, délimitée par une grille en fonte peinte, contient une stèle funéraire en calcaire, signée à deux reprises par l'entrepreneur A. Sallé et probablement élevée vers 1863 (date d'acquisition de la concession).

Le monument se signale par la qualité du décor sculpté.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline