Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) de la famille Dubois-Loriol

Dossier IA80005578 inclus dans Plaine S réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsfamille Dubois-Loriol
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 47 plaine S
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en juillet 1875, par Rose Amélie Loriol, veuve Dubois, domiciliée à Amiens, 10 rue des Majots.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle

Cette concession, adossée au second mur d'enceinte, est délimitée par une grille en fer forgé peinte à portillon antérieur central, fixée sur un sol recouvert de dalles en pierre de Tournai. Elle contient une stèle à entablement et fronton triangulaire à acrotères en calcaire, agrémentée de deux tables en marbre, encadrées par des pilastres cannelés. L'entablement est également orné d'une table en marbre. Au pied du monument se trouve une sorte de base hexagonale en calcaire, servant probablement à y déposer une jardinière à plantes (?).

Inscriptions :

Dates des décès : 1927 ; 1944 / 1875 ; 1885 ; 1903 ; 1914.

Inscription concernant le destinataire (entablement) : Famille Dubois-Loriol.

Murscalcaire
pierre
fer
Typologiesstèle funéraire architecturée (pilastres)
Techniquesferronnerie
sculpture
Précision représentations

La grille est ornée de fleurons et d'urnes voilées et le portillon est surmonté d'une croix agrémentée d'une fleur centrale. Le fronton de la stèle, surmonté d'une croix, est sculpté d'un agneau reposant sur la croix avec en arrière plan des branches de laurier entrecroisées et les acrotères sont sculptés de roses. L'entablement est agrémenté d'une fleur à chaque extrémité. La base est sculptée d'une couronne de fleurs entrelacée de rubans et ornée d'une pensée centrale.

Cette concession, délimitée par une grille en fer forgé peinte, contient une stèle funéraire en calcaire, identique à celle élevée dans la concession S 41, mais qui ne porte ici aucune signature. L'on peut toutefois émettre l'hypothèse qu'il s'agit du même entrepreneur, Carette, étant donné leur typologie et décor sculpté similaires. Ce monument a sans doute été réalisé vers 1875 (date d'acquisition de la concession et de la première inhumation), tout comme celui de la concession S 41.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline