Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) Gaillet-Théry

Dossier IA80005604 inclus dans Plaine S réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsGaillet-Théry
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 73 plaine S
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en mars 1875, par Emile Gaillet, épicier, domicilié à Amiens, 7 rue du Moulin-du-Roi.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l´entrepreneur Gevers a réalisé le monument funéraire - une stèle néogothique, agrémentée de trois tables - en 1875.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1875, daté par source
Auteur(s)Auteur : Geevers entreprise de marbrerie et sculpture de monuments funèbres
Geevers entreprise de marbrerie et sculpture de monuments funèbres

Entreprise de marbrerie et sculpture de monuments funèbres fondée par François Geevers, sculpteur et marbrier d'origine belge, né en 1835 et installé à Amiens au milieu du 19e siècle.

François Geevers est domicilié esplanade de Beauvais (recencement de 1872) et papier à entête de 1882 (13 esplanade de Beauvais).

Son frère Jean-Baptiste Geevers, marbrier, né en 1839, est domicilié rue du Moulin.

Le nom semble ensuite se franciser et devient GEVERS.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier attribution par source

Cette concession, adossée au second mur d'enceinte, est délimitée par une pierre de seuil en pierre de Tournai, sur laquelle subsistent les traces d'une clôture en fer forgé (disparue). Le sol est recouvert de dalles en pierre de Tournai. Elle contient une stèle néogothique monumentale à trois tables, en pierre de Tournai.

Inscriptions :

Dates des décès : 1875 ; 1887 / 1909 ; 1914 ; 1936 / 1862 ; 1863 ; 1866 ; 1896.

Murspierre
Typologiesstèle funéraire architecturée ; style néogothique
Techniquessculpture
Précision représentations

La partie supérieure de la stèle, surmontée de pinacles fleuronnés (dont celui central est cassé), est sculptée au centre d'un cartouche (ou écu ?) entrelacé de rubans et de chaque côté d'une croix latine à laquelle est suspendue une couronne de fleurs.

La dalle fermant l'entrée du caveau, en pierre de Tournai, est gravée d'une croix fleuronnée en relief.

Cette concession, délimitée par une pierre de seuil en pierre de Tournai, contient une stèle néogothique monumentale à trois tables, en pierre de Tournai, dont le fleuron central est manquant. Le monument a été réalisé en 1875 (date d'acquisition de la concession et de l'une des inhumations).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/4. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1874-1884).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.