Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) Tallon-Guillard

Dossier IA80005662 inclus dans Plaine S réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsTallon-Guillard
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 135 plaine S
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en août 1873 et agrandie en décembre de la même année, par Nicolas, François Tallon, propriétaire, domicilié à Amiens, 4 rue du Soleil.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Coënen a construit le monument - une stèle architecturée, de forme grecque, à entablement et fronton à acrotères stylisés, surmontée d'une croix - en 1873.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1873, daté par source
Auteur(s)Auteur : Coënen entreprise de marbrerie et de monuments funèbres
Coënen entreprise de marbrerie et de monuments funèbres

Entreprise de marbrerie et de monuments funèbres dirigée par Bernard Coënen, marbrier Belge né en 1831 et établi à Amiens au milieu du 19e siècle.

Successeur de Deventer, Bernard Coënen est domicilié à Amiens, 47 boulevard du Mail en 1862 (annuaire) et 1872 (recensement de 1872).

53 boulevard du Mail.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur attribution par source

Cette concession, adossée au second mur d'enceinte, est délimitée par une grille en fonte et fer forgé à portillon antérieur central (déposé), fixée sur une pierre de seuil en pierre de Tournai. Elle contient une stèle à entablement et fronton triangulaire à acrotères en pierre de Tournai, agrémentée de pilastres cannelés et difficile à lire.

Inscriptions :

Dates des décès : 1873 / 1890 ; 1896.

Murspierre
fonte
fer
Typologiesstèle funéraire architecturée (pilastres)
Techniquesfonderie
ferronnerie
sculpture
Précision représentations

La grille est ornée de fleurons et le portillon est surmonté d'une croix.

Le fronton de la stèle, surmonté d'une croix, est sculpté d'un sablier ailé.

Cette concession, acquise et agrandie en 1873, est délimitée par une grille en fonte et fer forgé et contient une stèle funéraire en pierre de Tournai, réalisée vers 1873 par le marbrier Coënen (autorisation de construction).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/3. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1870-1874).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline