Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) Thuillez-Mastifas-Bouchez-Dupuis

Dossier IA80004869 inclus dans Plaine S réalisé en 2004

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsThuillez-Mastifas-Bouchez-Dupuis
Parties constituantes non étudiéesclôture
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 741 plaine S
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession est acquise en août 1895 par Amélie Joséphine Désirée Thuillez veuve Mastifas, négociante, et par sa mère, Désirée Dupuis veuve Bouchez, rentière.

Le tombeau porte la signature de l'architecte Amédée Milvoy et du marbrier Marcel Sueur.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Milvoy Amédée
Milvoy Amédée (1860 - 1929)

Architecte né à Amiens en 1860 et mort à Rouen en 1929.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte signature
Auteur : Sueur marbrerie et entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Sueur marbrerie et entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Marbrerie et entreprise de monuments funèbres amiénoise dirigée par Marcel Sueur, neveu de Léopold Delalieux, dont il prend la succession.

En 1881, Marcel Sueur (né en 1864 à Auchevillers) et Léopold Sueur (né en 1867 ou 1868) sont ouvriers tailleurs de pierre chez leur oncle (recensement de population), Grande rue Saint-Maurice.

Marcel Sueur-Mallart est établi rue 381-383 Saint-Maurice (recensements de population de 1906 et 1911). Lui succède son fils Robert Sueur (né en 1894), domicilié 381 rue Saint-Maurice, en 1937-1938 (AC Amiens 2M 17/27).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature

Cette concession de type couloir, adossée au mur d'enceinte, était délimitée par une clôture, dont il ne subsiste que les points de fixation. Elle contient une niche monumentale, un soubassement et une tombale à dos d´âne, ornée d´une croix (fig. 2), fermant l´entrée du caveau ; le tout en pierre de Tournai.

La stèle architecturée est ornée de colonnes en granite gris dépoli et d'une croix monumentale tréflée en marbre chargée d´un décor de mosaïque, comme le tympan de la stèle ; un faux autel en granite rose dépoli, de forme semi-circulaire sur pied, et deux jardinières à plantes sont adossés à la stèle.

Inscriptions :

Dates des décès : 1895 ; 1918 ; 1909 ; 1910 ; 1915 / 1866 ; 1895 ; 1856 ; 1877 ; 1895 ; 1911 ; 1962 ; 1962.

Monogramme : BTM (fig. 4).

Inscription : Alpha et Oméga (fig.3).

Inscription (en relief) : BEATI QVI IN DNO / DORMIUNTUR.

Signature (bas droit) : AM. MILVOY / ARCH[itec]te.

Signature (bas gauche) : MA. SUEUR / MARB[ri]er.

Murspierre
marbre
Typologiesstèle funéraire architecturée (colonnes)
Techniquessculpture
mosaïque
Précision représentations

Le sommet de la stèle est décoré d'une Jérusalem céleste. La croix repose sur un socle orné des symboles christiques de l'alpha et de l'oméga placés de part et d'autre du chrisme.

Mesuresl : 442.0
la : 190.0

Cette stèle monumentale en calcaire, qui porte la signature de l'architecte Amédée Milvoy et du marbrier Marcel Sueur, a sans doute été réalisée vers 1895, date d'acquisition de la concession. Un modèle très proche a été réalisé par le même architecte et par le même marbrier, pour la famille Ramèze (plaine S).

On signalera ici la qualité du décor de mosaïque et du décor sculpté.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Schill-Fenninger Hélène - Nicolas Laurent