Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau (stèle funéraire) Vibroth-Michel

Dossier IA80005552 inclus dans Plaine S réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsVibroth-Michel
Dénominationstombeau
Aire d'étude et cantonGrand Amiénois
AdresseCommune : Amiens
Adresse : rue, Saint-Maurice , 19 plaine S
Cimetière de la Madeleine
Cadastre : non cadastré

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en novembre 1875, par Justine Michel, veuve Vibroth, rentière, domiciliée à Amiens, 46 rue des Francs-Muriers. La stèle porte la signature de l'entrepreneur Sallé.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)
Sallé entreprise de monuments funèbres , dit(e)

Entreprise de monuments funèbres, fondée par Achille Eugène Sallé-Joseph, né en 1799 ou 1802, constructeur de monuments funèbres, rue Saint-Maurice (listes électorales de 1843, recensement de 1856). L'annuaire de 1862 situe l'entreprise 137 Grande-rue Saint-Maurice, à côté de l'entreprise Lamolet.

Son fils Eugène Sallé-Barré (né en 1845), tailleur de pierre (1852), lui succède à la direction de l'entreprise avant 1881 (recensements de 1881 et 1906).

Les recensements de 1906-1911 donnent l'entreprise au 403 rue Saint-Maurice. Il y travaille avec Jean-Baptiste Sallé - sculpteur et constructeur de monuments et caveaux funéraires, spécialisés dans la réalisation d'autels pour églises.

Son fils Eugène Achille Désiré Sallé (1873-1905) est sculpteur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur signature

Cette concession, adossée au second mur d'enceinte, est délimitée par des poteaux en calcaire reliés par des barres en fer. Elle contient une stèle néogothique en calcaire, agrémentée d'une table en marbre encadrée de deux colonnettes. La base est également ornée d'une table rectangulaire en marbre.

Inscriptions :

Dates des décès : 1875 ; 1886 ; 1896.

Signature (base, en haut à droite) : Sallé.

Murscalcaire
marbre
fer
Typologiesstèle funéraire architecturée ; style néogothique
Techniquessculpture
Précision représentations

La partie supérieure de la stèle, initialement surmontée d'un élément (croix ?) encadré par deux feuilles d'acanthe, est ornée d'un quadrilobe sculptée d'un d'un beau bouquet de fleurs et les colonnettes sont coiffées de chapiteaux feuillagés.

Cette concession, délimitée par des poteaux en calcaire, contient une stèle néogothique en calcaire, signée par l'entrepreneur Sallé et sans doute réalisée vers 1875 (date d'acquisition de la concession et de l'une des inhumations).

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1986/06/25

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Ville d'Amiens - Vincent Caroline