Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • L'ensemble industriel textile Saint Frères
    L'ensemble industriel textile Saint Frères Beauval - en village
    Cadre de l'étude :
    patrimoine industriel Somme
    Référence documentaire :
    AN. Série F 12 ; F12/4540 : Commerce et industrie, situation industrielle de la Somme, 1868-1887. AD Somme. Série J ; 68 J 10. Fonds de l'entreprise Saint Frères, métier à tisser circulaire AD Somme. Série J ; 68 J 11. Fonds de l'entreprise Saint Frères, métier à tisser circulaire, exposé , dessin à l'encre sur calque, après 1883 (AD Somme ; 10 Fi 2). GROUSET, Jean-François. 1857-1936. La Nièvre, vallée Saint Frères. Textes et documents sur la Somme . Revue du Service éducatif des Archives départementales de la Somme, n° 75, octobre 2003. Amiens : CRDP LEFEBVRE, François. Une famille d'industriels dans le département de la Somme de 1857 à la veille
    Annexe :
    département de la Somme de 1857 à la veille de la Seconde Guerre mondiale : Les Saint. t. I. p. 565).
    Texte libre :
    -Somme (Somme). La guerre de Crimée (1854-1855) puis la guerre de Sécession (1860-1865), qui contribuent à sacs et la confection de sacs, et misent sur le succès de cette nouvelle fibre. La Somme, grâce à d'Hangest-sur-Somme, située sur la ligne Amiens-Boulogne. Elle a été prolongée après la création des usines retrait de François-Xavier Saint en 1872. Jean-Baptiste Saint est chargé des usines de la Somme et de la -Corps-Saints. Dans un deuxième temps, l'industrie Saint Frères s'étend en aval de la vallée de la Somme , sur des sites bien desservis par le canal de la Somme et la ligne ferroviaire Amiens-Boulogne de la Somme (Flixecourt, Harondel, Saint-Ouen, les Moulins-Bleus, Pont-Remy, Gamaches, Abbeville devient directeur de tous les établissements de la Somme (onze usines, à l'exception de Gamaches) au décès universelle de 1900 à Paris. En 1911, l'entreprise compte dix-sept usines, dont treize dans la Somme, une dans 000 ouvriers dont 9 000 dans la Somme, où elle concentre 30 % de la force motrice des filatures et
    Illustration :
    ) reliées par la voie ferrée industrielle, après 1883 (AD Somme ; 10 Fi 2). IVR22_20088000062NUCA Présentation du métier à tisser circulaire à l'exposition internationale de Lille, 1951 (AD Somme
1