Dossier d’œuvre architecture IA02002918 | Réalisé par ;
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • patrimoine industriel, la communauté d'agglomération de Saint-Quentin
Cité ouvrière Desfossez à Saint-Quentin
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Quentinois - Saint-Quentin
  • Commune Saint-Quentin
  • Lieu-dit faubourg d' Isle
  • Adresse 4 à 14 rue Ernest-Desfossez , 29 à 45 chemin Clastrois
  • Cadastre 2004 BZ 289 à 297, 307 à 312

Probablement vers 1880, Ernest Desfossez, propriétaire d'une usine de confection à Saint-Quentin située boulevard Gambetta, fait édifier sur ce site cette petite cité ouvrière constituée de deux groupes disjoints totalisant quinze logements. Il ne s'agit pas de loger le personnel de ses propres ateliers, mais de proposer à la location des logements aux ouvriers d'autres établissements industriels de la ville. Ces logements sont complètement anéantis durant la Première Guerre mondiale. Ils sont reconstruits en 1922 par M. Poreaux-Defossez, héritier d'Ernest Desfossez, suivant les plans de l'architecte Georges Tessier. Un projet en 1925 de construction d'un immeuble à l'angle de la rue Ernest-Desfossez et du chemin Clastrois est abandonné.

Ces logements mitoyens en brique, sont composés d'une cave, d'un rez-de-chaussée (deux pièces) et d'un étage carré partiel. Ainsi, seule la partie sur rue abrite une troisième pièce, formant un véritable étage carré, tandis que la partie sur cour est un grenier sous comble. Les façades des neuf logements du chemin Clastrois sont enduites, celles des six logements de la rue Ernest Desfossez ne le sont pas. Les uns sont couverts en tuile mécanique, les autres en fibro-ciment.

  • Murs
    • brique
    • enduit partiel
  • Toits
    tuile mécanique, ciment amiante en couverture
  • Étages
    sous-sol, 1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Typologies
    dispositif mitoyen sur rue (en groupes disjoints) ; 15 logements
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Ernest Desfossez, propriétaire d'une usine de confection à Saint-Quentin (bd Gambetta), fait édifier, sans doute vers 1880, cette petite cité ouvrière de quinze logements. Il ne s'agit pas de loger le personnel de ses propres ateliers, mais de proposer à la location des logements aux ouvriers d'autres établissements industriels de la ville. La cité est construite sur le modèle des logements ouvriers de la cité de Mulhouse en 1877 et 1880 (étudiée), ou des autres cités bâties à l'initiative d'Ernest Desfossez, dans les quartiers Remicourt et Saint-Martin de Saint-Quentin. Georges Tessier, qui en dirige la reconstruction après la Première Guerre mondiale, collabora à nouveau avec M. Poreaux pour la construction d'autres logements, en 1926, dans la cité Ducret (étudiée).

Documents d'archives

  • AC Saint-Quentin. Non coté. Matrices cadastrales - 3e série - 1911/1926, [les mêmes matrices sont conservées aux archives départementales : AD Aisne. 4 P 691/2 à 9].

    Poreaux-Desfossez - Cases 4429, 4440, 4441, 4442
  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Voirie. Dossier n° 153 - rue Ernest-Desfossez.

  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 222 - rue Ernest-Desfossez.

    1922 - M. Poreaux - Logements ouvriers
  • AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 647 - Chemin Clastrois.

    1922 - M. Poreaux

Documents figurés

  • Propriété de Mr et Mme Poreaux - Rue Ernest Desfossez - St-Quentin. Plan, tirage, 1 : 100, 38,5 x 38 cm, [1922], par Tessier Georges (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 222 - rue Ernest-Desfossez).

  • Propriété de Monsieur et Madame Poreaux - Chemin Clastrois. Plan, tirage, 1 : 100, 44 x 35 cm, [1922], par Tessier Georges (architecte). (AC Saint-Quentin. Service de l'Urbanisme ; Permis de construire : casier sanitaire. Dossier n° 647 - Chemin Clastrois).

  • Vue aérienne Sud-Est. Photogr. pos., n. et b., 12 h, altitude 2600 m., Focale 50, format 179 x 238 mm, 23/11/1918 (AD Aisne ; 28 Fi Saint-Quentin 17).

  • [Vue aérienne du site vers 1989]. Photogr. pos., coul., n° 37, 17,5 x 24,5 cm, [1989] (BM Saint-Quentin. Fonds local : photographies aériennes).

Date d'enquête 2005 ; Date(s) de rédaction 2005
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Communauté d'agglomération et ville de Saint-Quentin
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.