Dossier d’œuvre architecture IA02010725 | Réalisé par
Barbedor Isabelle (Rédacteur)
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • enquête thématique régionale, La première Reconstruction
  • patrimoine de la Reconstruction
Église paroissiale Notre-Dame de Fargniers (et ancien cimetière détruit)
Œuvre repérée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération Chauny-Tergnier-La Fère
  • Commune Tergnier
  • Lieu-dit Fargniers
  • Adresse avenue Jean-Jaurès , rue Faidherbe
  • Cadastre 1824 A 279 à 281  ; 2017 AK 425
  • Précisions anciennement commune de Fargniers
  • Dénominations
    église paroissiale
  • Vocables
    Notre-Dame
  • Parties constituantes non étudiées
    cimetière

L'ancienne église Notre-Dame de Fargniers, devenue paroissiale en 1687 (Chrétien, 1905), apparaît à cet emplacement sur le plan cadastral levé en 1824, suivant une orientation est-ouest. L'édifice présente un plan allongé à chevet polygonal avec un bas-côté nord. Les cartes postales du début du 20e siècle montrent un édifice à trois vaisseaux, un chœur plus haut que la nef, à chevet polygonal éclairé par des baies ogivales et une façade occidentale en moellons avec deux contreforts encadrant l'entrée principale. Cette façade présente des reprises de maçonnerie en briques dans la partie supérieure. La nef est éclairée depuis les baies cintrées des bas-côtés. Le clocher, au bas de la nef, se signale par une tour carrée coiffée d'une flèche polygonale. La sacristie est accolée à l'est du chevet. Ces différents aménagements indiquent que l'église a été agrandie d'une sacristie et d'un bas-côté sud (voire de la reconstruction des deux bas-côtés), sans doute au milieu du 19e siècle. Le cimetière, transféré à l'est du village à la fin du 19e siècle, s'étendait au sud.

Détruite durant la Première Guerre mondiale, l'église est reconstruite par l'entrepreneur Ferré, sur les plans de l'architecte Pierre Guidetti, qui expose au Salon de 1926 une aquarelle reproduite dans la revue L'Architecture. " L'église de Fargniers, très sobre avec son joli porche, ses grandes baies élancées à meneaux de briques se silhouettant élégamment sur le grand toit très simple, est l'objet d'une magnifique aquarelle de M. GUIDETTI, peintre et architecte de grand talent ". L'édifice rétabli, orné et meublé, est bénit par l'évêque de Soissons le 3 mars 1929. Plusieurs photographies extérieures et intérieures effectuées vers 1930 (archives diocésaines) en donnent des représentations peu après l'achèvement de sa construction.

L'édifice occupe une vaste parcelle d'angle délimitée par une balustrade en béton. L'église de plan allongé à vaisseau unique est construite en briques avec une ossature en béton armé et couverte d'ardoises. Elle se complète d'annexes - sacristie, salle de catéchisme - qui entourent le chœur. Elle présente une façade occidentale à pignon découvert, flanquée de la tour de clocher au sud, supportant une flèche octogonale en béton. Le portail principal à porche hors-œuvre est surmonté d'une statue représentant la Vierge à l'Enfant. Les réseaux des baies sont en béton. Les façades sont ornées d'un important décor en béton moulé, notamment en partie basse rythmée de pilastres et de frises qui courent également sur les murs de la sacristie.

À l'intérieur, l'unique vaisseau prolongé par le chœur est couvert d'une voûte en berceau elliptique à lunettes. Le clocher est desservi par un escalier dans-œuvre, en vis à jour central, en ciment. Le décor moulé porte sur le garde-corps ajouré de la tribune, dont la partie centrale est cantonnée de statues d'anges thuriféraires.

  • Murs
    • béton pan de béton armé
    • brique parement
  • Toits
    ardoise, ciment en couverture
  • Plans
    plan allongé
  • Étages
    1 vaisseau
  • Couvrements
    • voûte en berceau, à lunettes
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon découvert
    • toit à deux pans pignon découvert
    • flèche polygonale
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier en vis avec jour suspendu, en maçonnerie
  • Typologies
    reconstruite au même emplacement (2e quart 20e siècle)
  • Techniques
    • vitrail
    • sculpture
  • Précision représentations

    Une statue de Vierge à l'Enfant surmonte l'entrée de l'église. Deux statues d'anges thuriféraires encadrent le garde-corps central de la tribune.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler

L'ancienne église de Fargniers était la seule des quatre églises de Grand Tergnier à ne pas avoir été totalement reconstruite au milieu du 19e siècle. Comme celles de Quessy et de Vouël, elle est reconstruite au même emplacement après la Première Guerre mondiale. C'est ici l'architecte Guidetti qui en dessine les plans.

Documents d'archives

  • AD Aisne. Série R ; 15 R 1987. Dommages de guerre de la société coopérative de reconstruction des églises du diocèse de Soissons (Première Guerre mondiale).

    AD Aisne : 15R1987
    Projet de liquidation au compte de la commune de Fargniers.
  • CHRETIEN, Abbé (d'après le manuscrit de). Pouillé de l'ancien diocèse de Noyon. Montdidier : J. Bellin, 1905.

    tome 1, p. 91-92, 106.
  • L'Architecture. Revue mensuelle.

    vol. XXXIX, n°11, 1926, p. 142, 146

Bibliographie

  • La Semaine Religieuse du diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin. Organe de l'Union des Catholiques de l'Aisne.

    t. 56, 1929, n° 12, 23 mars 1929, p. 146-148.

Documents figurés

  • Fargniers. Plan cadastral. Section A, 1ère feuille, 1824 (AD Aisne ; 3P0346_02).

  • Fargniers. L'église paroissiale. Vue de situation depuis le sud-ouest. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

  • Fargniers. L'église paroissiale. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

  • Fargniers. Façade sud de l'église. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

  • Fargniers. Façade ouest de l'église. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

  • Fargniers. La façade de l'église. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

  • Fargniers. Le portail de l'église et la statue de la Vierge à l'Enfant. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

  • Fargniers. L'église paroissiale. Vue de détail sur les fenestrages de la façade sud. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

  • Fargniers. Le clocher de l'église. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

  • Fargniers. Partie supérieure du clocher. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

  • Fargniers. Eglise paroissiale. Vue intérieure vers le choeur. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

  • Fargniers. Eglise paroissiale. Vue intérieure vers l'entrée. Photographie, vers 1930 (Archives diocésaines de Soissons).

Date d'enquête 2017 ; Date(s) de rédaction 2017
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.