Dossier d’œuvre architecture IA59001873 | Réalisé par
Grembert Lucie (Rédacteur)
Grembert Lucie

Chargée de mission à l'Inventaire général du patrimoine culturel Région Hauts-de-France (depuis 2020).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Luchier Sophie (Rédacteur)
Luchier Sophie

Chercheur de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • enquête thématique départementale, Patrimoine XXe Maubeuge et Val de Sambre
Maison
Œuvre recensée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération Maubeuge Val-de-Sambre - Aulnoye-Aymeries
  • Commune Aulnoye-Aymeries
  • Adresse 203 rue de l' Hôtel-de-ville
  • Cadastre 1990 AO 620

Cette maison est construite en même temps que sa voisine (n°205) (IA59001872) vers 1927 pour l'industriel Léon Dolez, par le même architecte, Marcel Melon (1895-1969). Elle a abrité la maison des sports de la ville.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • daté par source, daté par tradition orale
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Melon Marcel
      Melon Marcel

      Marcel Melon est né en Hautmont en 1895. Il suit des cours à l'École Pratique de Commerce et d'Industrie de Fourmies (où il obtient le certificat de fin d'études) puis à l'Université du Travail de Charleroi de 1910 à 1912. Il est élève libre à l'École des Beaux-Arts de Bruxelles pendant la Première Guerre mondiale. Il obtient le patente en 1927. La demeure individuelle constitue la plus grande partie de son activité, ainsi que les boutiques, la plupart construites à Hautmont. Après la guerre, il réalise la reconstruction de la ville du Quesnoy. Il décède à Hautmont en 1969.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source

Les dispositions générales de la maison l'apparentent au style Art déco de Marcel Melon. Néanmoins, c'est le seul édifice pour lequel il utilise l'enduit partiel pour imiter le colombage. D'autre part, l'utilisation d'un porche, souligné par des colonnettes, une grande porte d'entrée (qui a été depuis modifiée), des moellons de pierre apparents dans le soubassement, des petits bow-windows avec arc en plein cintre pour la baie centrale sont des éléments dont l'usage n'a pas été renouvelé.

  • Murs
    • brique
    • enduit partiel
  • Toits
    tuile flamande mécanique
  • Étages
    rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans brisés
    • toit en pavillon
    • croupe brisée
  • Statut de la propriété
    propriété privée
Date d'enquête 2001 ; Date(s) de rédaction 2002, 2023
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Grembert Lucie
Grembert Lucie

Chargée de mission à l'Inventaire général du patrimoine culturel Région Hauts-de-France (depuis 2020).

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Luchier Sophie
Luchier Sophie

Chercheur de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.