Dossier collectif IA59004417 | Réalisé par
Luchier Sophie (Rédacteur)
Luchier Sophie

Chercheur de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Saint-Amand-les-Eaux
  • patrimoine industriel
Les anciens moulins de Saint-Amand-les-Eaux
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Ville de Saint-Amand-les-Eaux

Dossier non géolocalisé

  • Dénominations
    moulin
  • Aires d'études
    Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut
  • Adresse
    • Commune : Saint-Amand-les-Eaux

Les religieux ayant le pouvoir temporel, ils gèrent le droit d'eau et de vents sur le territoire de la prévôté. En 1771, un procès leur est intenté suite à leur refus d'installation d'un moulin. Le procès établit que les moulins existants sont sous la tutelle de l'abbaye et que les moulins nouvellement construits dépendent de l'autorisation de l'intendance.

En 1798, l'arrêté de l'administration centrale du département en date du 8 avril 1798 (qui met en oeuvre l'exécution de l'arrêté du gouvernement du 9 mars 1798) oblige l'administration communale à démolir les moulins à eau. Cet arrêté est appliqué pour les deux moulins à eau anciens - attestés depuis le XVIIe siècle et représentés sur le plan terrier (1629 - 1663) - installés sur la Scarpe non loin du centre bourg.

Cette même année, M. Masse rachète l'exploitation du moulin à eau de la ville, situé rue du Wacq et demande l'autorisation de rétablir le moulin jusqu'en 1814. Sa requête fut rejetée pour raison de nuisance à la navigation. Le moulin situé près de la Porte de Condé a été exploité jusqu'en 1828 en moulin à huile.

Les matrices cadastrales de 1824 nous renseignent sur l'existence des moulins et leur localisation précise dans les différents hameaux. A cette date, la commune comprend 18 moulins à vent, dont la moitié produisent de l'huile, 6 de la farine et un exploite les deux.

Ainsi, au Saubois et Wimberghe (au nord-ouest) 4 moulins sont en activité, dans les hameaux du Mont des Bruyères et du Moulin des Loups les meuniers et le fabricant d'huile travaillent ensemble dans les 4 moulins. Les moulins appartiennent à des fabricants d'huile, des propriétaires, des négociants et en minorité à des cultivateurs.

Dans le centre (section B), 2 moulins à huile à vapeur ou à cheval sont exploités.

En 1830, de nouveaux moulins sont installés et la machine à vapeur y est introduite dès 1832.

En 1882, les matrices cadastrales indiquent l'existence de 15 moulins. L'exploitation industrielle apparaît à la fin du XIXe siècle avec la minoterie de la rue Marillon.

  • Période(s)
    • Principale : 17e siècle, 18e siècle, 19e siècle

Documents d'archives

  • AD Nord. Série C ; pièce 17696.

  • AD Nord. J 1438 / 136. Administration communale.

  • AD Nord. Série P : 37P / 771 : matrices cadastrales de 1824.

  • AD Nord. Série P : 37P / 775 : matrices cadastrales de 1882.

Date d'enquête 2012 ; Date(s) de rédaction 2014
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Luchier Sophie
Luchier Sophie

Chercheur de l'Inventaire général du patrimoine culturel.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.