• enquête thématique départementale, Reconstruction de la Haute-Somme
  • patrimoine de la Reconstruction, enquête externe
Mairie de Chaulnes
Œuvre étudiée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes Terre de Picardie - Chaulnes
  • Commune Chaulnes
  • Adresse 5 avenue Jean-Jaurès , ancienne Grande Avenue
  • Cadastre 1937 A1 155, 157  ; 2002 AA 50, 52
  • Précisions
  • Dénominations
    mairie
  • Parties constituantes non étudiées
    salle des fêtes

L'hôtel de ville de Chaulnes s'est trouvé entièrement détruit à la suite des opérations militaires de la Grande Guerre. Un descriptif et estimatif des dommages de guerre, établi en 1920 par les architectes Marcel Lebègue et Henri Bénard, architectes à Péronne, décrit l'édifice antérieur : un bâtiment en briques comportant une cave, un rez-de-chaussée, un étage et un grenier ; on accédait par un passage à travers la mairie à la salle des fêtes logée, sur l'arrière, dans une cour couverte d'une charpente et verrière reposant sur 2 colonnes en fonte, au sol pavé de brique, dotée d'une scène.

Une carte postale du début du 20e siècle en donne une représentation : le bâtiment à étage carré construit en briques et couvert d'ardoises. Façade sur rue à 5 travées avec travée axiale marquée par un appareillage en pierre calcaire et un campanile. Baies du rez-de-chaussée en plein cintre : 4 portes et passage cocher au centre.

Le projet de reconstruction de l'hôtel de ville, œuvre de J. Jupin et A. Pilet, architectes à Roye, date de 1924. Il comprend, outre les locaux de la mairie, une salle de musique, la justice de paix, un campanile. Une salle des fêtes est couverte d'une voûte parabolique en béton renforcée par un quadrillage de nervures en plafond.

Le projet présente un bâtiment principal à cinq travées. Un campanile à horloge surmonte la travée centrale. Au rez-de-chaussée, trois portes donnent accès à une salle de musique et une salle de spectacle, un passage traversant (signalé par des grilles) situé dans la deuxième travée à droite donne accès à l'escalier desservant le cabinet du maire et les salles de la justice de paix à l'étage, au secrétariat de la mairie et son logement, ainsi qu'à une petite cour accueillant des communs. Une carte postale des années 1920 montre une réalisation de la façade sur rue conforme à ce projet, à l'exception de l'horloge (absente) et de la présence d'un balcon au centre à l'étage.

La décoration de la mairie s'achève en 1932 (réception définitive des travaux).

Les cartes postales des années 1920 montrent également la demeure mitoyenne, au sud, aujourd'hui réunie à la mairie. Après sa reconstruction, elle présente une façade sur rue à 3 travées à léger avant-corps central, avec passage cocher latéral au sud et baies à linteau en béton à l'étage. Une boutique semblait occuper le rez-de-chaussée.

D'après les cartes postales du milieu du 20e siècle (vues aériennes), l'acquisition et la transformation de la demeure mitoyenne sont postérieures.

Les locaux sont aujourd'hui complètement réaménagés intérieurement.

La mairie de Chaulnes, implantée à l'alignement au nord-ouest de la place, est formée de la réunion de deux bâtiments mitoyens construits en briques et couverts d'ardoises et disposant d'une cour-jardin en fond de parcelle.

Le bâtiment principal à étage carré présente une façade sur rue à 5 travées rythmée en son centre par un campanile orné des armes de la commune. La porte y donnant accès est située à l'extrémité gauche (au sud).

Le bâtiment secondaire (au sud), à 3 travées en façade, compte un étage carré et un étage de comble bien qu'il soit moins haut. Le portail y donnant accès occupe l'extrémité gauche (au sud).

L'unification de ces deux bâtiments est obtenue par la continuité de la forme des baies du rez-de-chaussée en plein cintre.

  • Murs
    • brique
    • béton armé
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    1 étage carré, étage de comble
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • flèche carrée
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre
  • Typologies
    reconstruit au même emplacement ; mutation : adjonction maison mitoyenne ; beffroi dans oeuvre (clocheton)
  • Techniques
    • maçonnerie
  • Représentations
    • armoiries
  • Précision représentations

    Tourelle de beffroi avec horloge et armoiries dans l'axe.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Le projet de reconstruction de la mairie de Chaulnes proposé en 1924 par les architectes Jupin et Pilet propose un volume et des formes très proches de ceux de l'ancienne mairie construite à cet emplacement au milieu du 19e siècle. La salle des fêtes a finalement été construite à un autre emplacement dans le bourg.

La mairie ayant été déplacée et reconstruite à son emplacement actuel au milieu du 19e siècle, il n'a pas été nécessaire de la déplacer lors de sa reconstruction après la première guerre mondiale.

L'agrandissement de la mairie par la construction de bâtiments dans la cour-jardin ainsi que par l'acquisition et la réunion de la maison mitoyenne s'est accompagné d'une rénovation des façades sur rue (disparition du balcon de l'étage et réfection totale de la façade de la maison mitoyenne) dans le 3e quart du 20e siècle.

Documents d'archives

  • AD Somme. Série O ; 99 O 1122. Chaulnes. Travaux communaux, église.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 1124. Chaulnes. Travaux communaux.

  • AD Somme. Série R ; 10 R 308. Chaulnes. Dommages de guerre.

Bibliographie

  • INVENTAIRE GENERAL DU PATRIMOINE CULTUREL. Région PICARDIE. Architectures de la Reconstruction dans l'Est de la Somme. Réd. Carmen Popescu, collab. Aline Magnien ; photogr. jean-Claude Rime, Thierry Lefébure. Lyon : Lieux Dits, 2006 (Itinéraires du patrimoine, 297).

Documents figurés

  • Chaulnes. Plan cadastral, section D, dite du Chef-lieu, 1811 (AD Somme ; 3 P 1165).

  • Chaulnes après la Grande Guerre. Les ruines de la Mairie et les débris de le Statue de Lhomond, carte postale, [vers 1921] (AD somme ; DA 3030 /109).

  • Chaulnes. La Mairie et la statue de Lhomond, The Town-Hall and the statue of Lhormond, carte postale, [vers 1921] (AD Somme ; 8 Fi 2777).

  • Ville de Chaulnes. Projet d'hôtel de ville. Façade principale et coupe transversale par Jupin et Pillet architectes, 1924 (AD Somme ; 1R 308).

  • Ville de Chaulnes. Projet d'hôtel de ville. Plans du rez-de-chaussée et de l'étage, par Jupin et Pillet architectes, 1924 (AD Somme ; 1R 308).

Date d'enquête 2003 ; Date(s) de rédaction 2003