Dossier d’œuvre architecture IA80002661 | Réalisé par
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Amiens métropole
Hameau du Petit-Cagny
Œuvre repérée
Auteur
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération Amiens Métropole - Boves
  • Commune Saint-Fuscien
  • Lieu-dit le Petit-Cagny
  • Dénominations
    écart
  • Parties constituantes non étudiées
    lotissement, ferme, maison, croix de chemin, place, abreuvoir, puits

Implanté au carrefour des chemins ruraux, le Petit-Cagny est un des rares hameaux figurant sur la carte de Cassini, qui soit aujourd'hui conservé. Il apporte ainsi un témoignage unique sur la structure des écarts existants dans l'aire d'étude. Le plan géométrique de 1805 montre se structure régulière résultant de lotissements successifs éralisés aux abords d'une exploitation agricole, qui peut être une ancienne métairie.

Comme le village, le hameau comporte des équipements (puits, abreuvoir) et un espace de sociabilité, une place-carrefour, aujourd'hui disqualifiée. A la sortie du hameau, une coirs marque l'embranchement des chemins menant au village et à Amiens.

Le recensement du bâti, à compléter, offre quelques exemples de l'évolution complexe qui se produit au 19e siècle. Ici, le regroupement progressif de plusieurs unités de propriété existant au début du 19e siècle. Le bâti présente les mêmes caractéristiques que celui du village.

Le plan géométrique de 1805 et le cadastre de 1810 donnent une première représentation du hameau qui figure sur la carte de Cassini. L´agglomération présente une structure de type village-rue en T à deux pôles de carrefour ; l´un marqué par une croix de chemin, l´autre par une place plantée, à l´extrémité de laquelle apparaissent une mare et un puits. Sur le plan géométrique, une ferme est visible, au sud du chemin de Cagny ; elle se distingue des autres habitations à cour fermée. Plusieurs lotissements sont visibles, en bordure des voies. Le bâti est implanté entre cour et jardin, en retrait de 20 à 34 m, en alignement regroupant 2 à 4 unités de propriétés.

Les documents conservés aux archives départementales (série O) mentionnent la présence d´une forge, dont l´installation est autorisée sur un terrain communal, en 1817. Celle-ci doit être démontée, en 1894, pour permettre d´agrandir la mare communale, dont le mur de soutènement est reconstruit en 1904. Une boîte aux lettres équipe le hameau, en 1920.

Les matrices cadastrales mentionnent la présence de nombreux habitants liés aux métiers du bâtiment : quatre maçons et deux charpentiers, mais également du textile, notamment deux saiteurs. La forge située sur les parcelles F 147 à 150 est reconstruite en 1870. La notice historique et géographique rédigée en 1899 indique que le hameau, qui compte 42 habitants, est le domaine le plus important de la commune avec une exploitation de 200 ha.

  • Période(s)
    • Principale : 18e siècle
    • Principale : 19e siècle
    • Principale : 20e siècle

Comme le montre le cadastre actuel, le Petit-Cagny est un hameau de type village-rue en T. Il est desservi par deux voies au croisement desquelles se situe un espace libre à usage d'aire de stationnement (angle de la rue du Hameau et du chemin du Petit-Cagny à Dury). Le parcellaire formant rue-place est peu perceptible visuellement. Le hameau, implanté sur un site en dénivelé, est mitoyen des lotissements qui s´étendent à l´ouest de la voie de contournement du village. Une croix de chemin s´élève au carrefour du chemin du Petit-Cagny à Amiens et de la rue du Hameau menant au village. Quelques exploitations agricoles y sont encore en activité. Le bâti est implanté en retrait de la voie, avec quelques exemples de dépendances alignées sur rue fermant une cour antérieure. De nombreuses habitations sont postérieures à 1960 ou reconstruites dans l'immédiate après-guerre, notamment le logis de la ferme, 19 rue du Petit-Cagny, et la maison, 10 rue du Petit-Cagny (fig. 3 et 4).

  • Typologies
    village-rue en T ; plateau

Documents d'archives

  • AD Somme. Série O ; 99 O 3372. Saint-Fuscien. Administration communale (avant 1870).

  • AD Somme. Série O ; 99 O 3373. Saint-Fuscien. Administration communale (après 1870).

  • AD Somme. Série O ; 99 O 3374. Saint-Fuscien. Administration communale (1891-1939).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 702/2. Saint-Fuscien. Matrices cadastrales. 185[?].

  • AD Somme. Série P ; 3 P 702/3. Saint-Fuscien. Matrices des propriétés foncières (1858-1880).

  • AD Somme. Série P ; 3 P 702/6. Saint-Fuscien. Matrices des propriétés bâties. 1881-1911.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 702/7. Saint-Fuscien. Matrices des propriétés bâties. 1911-1963.

  • AD Somme. Monographies communales. Notice géographique et historique.

    Saint-Fuscien, par Cavillon, 1899

Documents figurés

  • Carte de Cassini, planche 5 H, imprimé, d'après Cassini, 1760-1789.

  • Saint-Fuscien. Plan par masses de culture, Cardinet géomètre, 1805 (AD Somme ; 3 P 1101).

  • Saint-Fuscien. Plan cadastral. Section F, [1810] (DGI).

  • Saint-Fuscien. Plan cadastral. Section C, [1810] (DGI).

Date d'enquête 2003 ; Date(s) de rédaction 2003
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Barbedor Isabelle
Barbedor Isabelle

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.