Dossier d’œuvre architecture IA80005663 | Réalisé par
  • patrimoine funéraire, le cimetière de la Madeleine
Tombeau (stèle funéraire) des familles Alexandre Monmert et Alphonse Ducrocq
Œuvre repérée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) Ville d'Amiens

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Grand Amiénois
  • Commune Amiens
  • Adresse rue Saint-Maurice , 136 plaine S Cimetière de la Madeleine
  • Cadastre non cadastré
  • Dénominations
    tombeau
  • Appellations
    familles Alexandre Monmert et Alphonse Ducrocq
  • Parties constituantes non étudiées
    clôture

D'après le registre communal, cette concession fut acquise en janvier 1874, par madame veuve Ducrocq-Monmert, domiciliée à Vers-Hébécourt (80) et par Alexandre Monmert, employé de commerce, domicilié à Amiens, 5 rue de l'Ecluse.

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que l'entrepreneur Lefebvre fils pose un monument en 1874 et que M. Sueur a réalisé des travaux en 1905.

La stèle porte la signature illisible d'un entrepreneur.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
    • Secondaire : 1er quart 20e siècle
  • Dates
    • 1874, daté par source
    • 1905, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Sueur marbrerie et entreprise de monuments funèbres , dit(e) Marcel Sueur, Robert Sueur
      Sueur marbrerie et entreprise de monuments funèbres

      Marbrerie et entreprise de monuments funèbres amiénoise dirigée par Marcel Sueur, neveu de Léopold Delalieux, dont il prend la succession.

      En 1881, Marcel Sueur (né en 1864 à Auchevillers) et Léopold Sueur (né en 1867 ou 1868) sont ouvriers tailleurs de pierre chez leur oncle (recensement de population), Grande rue Saint-Maurice.

      Marcel Sueur-Mallart est établi rue 381-383 Saint-Maurice (recensements de population de 1906 et 1911). Lui succède son fils Robert Sueur (né en 1894), domicilié 381 rue Saint-Maurice, en 1937-1938 (AC Amiens 2M 17/27).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      entrepreneur attribution par source
    • Auteur :
      Lefebvre Edouard , dit(e) dit Lefebvre fils
      Lefebvre Edouard

      Edouard Lefebvre, maçon et monuments funèbres, établi à Amiens, rue de l'Ecluse (actuelle rue Baillon), en 1856 (recensement de population) et en 1862 (annuaire de 1862). Actif à Poulainville en 1871 (entrepreneur de maçonnerie & monuments funèbres).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      entrepreneur attribution par source

Cette concession, adossée au second mur d'enceinte, est délimitée par une pierre de seuil en pierre de Tournai et est matérialisée par un sol recouvert dans sa partie antérieure de dalles en pierre de Tournai et dans sa partie postérieure de gravillons. Elle contient une stèle à entablement et fronton triangulaire à acrotères en calcaire, agrémentée de deux tables en marbre. L'entablement est également orné d'une table en marbre.

Inscriptions :

Dates des décès : 1860 ; 1872 ; 1850 ; 1909 ; 1874 ; 1827 ; 1952 / 1875 ; 1912 ; 1904 ; 1939 ; 1936 ; 1965 ; 1995 ; 1996.

Epitaphe : L'abbé Alphonse DUCROCQ / 29 oct[ob]re 1840 - 19 mars 1909.

Epitaphe : Michel DESTOMBE / prêtre / 1906-1995.

Inscription concenant le destinataire (entablement) : Familles Alexandre Monmert et Alphonse Ducrocq.

Inscription (base, en haut) : Requiescant in Pace.

Inscription (base, en bas) : Concession à perpétuité.

Signature (base, en bas à droite) : [illisible].

  • Murs
    • calcaire
    • pierre
  • Typologies
    stèle funéraire architecturée (entablement et fronton)
  • Techniques
    • sculpture
  • Précision représentations

    Le fronton de la stèle, initialement surmonté d'un élément (disparu) et encadré d'une belle frise en vagues, est sculpté d'un agneau reposant sur la croix, avec en arrière plan des lys entrecroisés. Les acrotères sont en forme de volutes feuillagées. La base est gravée d'un sablier ailé avec en arrière plan des branches de lierres entrelacées.

  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler
  • Protections
    inscrit MH, 1986/06/25

Cette concession, délimitée par une pierre de seuil en pierre de Tournai, contient une stèle funéraire en calcaire, dont la signature est illisible. Il s'agit vraisemblablement du monument posé par l'entrepreneur Lefèbvre fils en 1874 (date d'acquisition de la concession et autorisation de construction). Le décor sculpté est remarquable. Des travaux ont été réalisés en 1905 par l'entrepreneur M. Sueur (autorisation de construction).

Documents d'archives

  • AC Amiens. Cimetière de la Madeleine. Registre des concessions.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/3. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1870-1874).

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 18/9. Autorisations de constructions de caveaux et de monuments (1905-1906).

Date d'enquête 2006 ; Date(s) de rédaction 2006
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
(c) Ville d'Amiens
Articulation des dossiers
Fait partie de