• inventaire préliminaire, arrière-pays maritime picard
Ancienne maison de journalier
Œuvre repérée
Copyright
  • (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
  • (c) SMACOPI

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'agglomération de la Baie de Somme - Rue
  • Commune Saint-Quentin-en-Tourmont
  • Lieu-dit Domaine du Marquenterre
  • Adresse 42 chemin des Garennes
  • Cadastre 1828 B 119  ; 1937 B5 222-224
  • Dénominations
    maison
  • Genre
    de journalier
  • Parties constituantes non étudiées
    jardin, étable à chevaux, remise, fournil

Une maison figure sur le cadastre napoléonien selon un plan similaire. Elle semble donc avoir été construite avant 1828.

Le fournil, qui figure sur le cadastre actuel, n'est pas indiqué sur le cadastre ancien. Il a donc été ajouté ultérieurement. Le petit retour d'équerre qu'observe le bâtiment à l'est sur le plan de 1828 n'existe plus aujourd'hui.

La partie orientale (plus basse) semble avoir été ajoutée ultérieurement à une date inconnue.

  • Période(s)
    • Principale : 18e siècle, 1ère moitié 19e siècle , (incertitude)

La maison se situe au coeur de sa parcelle, en retrait de la voie de circulation. Elle est isolée de cette dernière par un espace boisé dans lequel a été conservé le chemin d'accès.

De quatre travées de long, elle dispose d'une structure en torchis et pans de bois sur solin de brique ; les tenons d'ancrage du sommier en façade en attestent. Le toit à longs pans et croupe, à l'ouest uniquement, est en pannes picardes. La partie orientale a bénéficié d'une couverture indépendante, plus basse. Son pendant semble avoir été occupé par l'écurie.

  • Murs
    • torchis
    • brique
    • pan de bois
  • Toits
    tuile flamande
  • Étages
    en rez-de-chaussée, comble à surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
    • pignon couvert
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler

Cette maison a conservé toutes les caractéristiques des anciennes constructions du Marquenterre. L'absence d'annexes indépendantes pourrait permettre de croire qu'il s'agissait à l'origine d'une maison de journalier.

Date d'enquête 2004 ; Date(s) de rédaction 2004