Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien cimetière communal d'Amiens, dit Saint-Pierre (détruit)

Dossier IA80002930 réalisé en 2003

Fiche

Á rapprocher de

Voir

La création tardive du cimetière Saint-Pierre, en 1851, intervient après un long conflit opposant deux communautés dépendant de la paroisse Saint-Pierre, les habitants du faubourg d'Amiens et ceux de la commune voisine de Rivery. Le transfert de la croix de cimetière provenant de l'ancienne église paroissiale, en 1861, est significatif de la continuité retrouvée avec celle-ci.

Comme l'ancien cimetière du Blamont mais également ceux de Saleux et de Salouël, il occupait une parcelle enclavée, d´une superficie d´environ 8500 m2, reliée à la voie par une avenue plantée.

Le portail et le logement du gardien, visibles sur le plan de 1905 (doc. 1), constituent des équipements communs aux cimetières urbains d'Amiens, au contraire de la clôture végétale, qui caractérise la cimetière rural. Il présentait une trame orthogonale, comme le cimetière du Petit-Saint-Jean dont il est contemporain, et des rangées d'arbres de tiges plantés tous les 5 m bordant les allées, comme dans les autres cimetières de la ville. Les autorisations de construction de caveaux et de monuments (cf. graphique) ne couvrent que les périodes 1871-1883 et 1902-1917.

Agrandi en 1888 (Pinsard) et en 1902, il sera cependant supprimé après la Première Guerre mondiale pour être remplacé par l'actuel cimetière Saint-Pierre (étudié).

Parties constituantes non étudiées croix de cimetière
Dénominations cimetière
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Amiens
Adresse Commune : Amiens
Lieu-dit : faubourg Saint-Pierre
Adresse : ancienne route d' Albert
Cadastre : 1852 A13 52

Documents figurés :

Le manuscrit Pinsart donne un plan du cimetière en 1905 (doc. 1 et 2) montrant son agrandissement et son aménagement. Des allées orthogonales délimitent des îlots rectangulaires bordés de rangées d´arbres.

Sources :

Les sources conservées à la bibliothèque municipale (série M) indiquent que le cimetière Saint-Pierre est créé après les conflits qui opposent les habitants de Rivery à ceux du faubourg Saint-Pierre, depuis la création du cimetière de la paroisse à Rivery en 1818. Le rapport sur le projet de distribution du cimetière (1851) décrit la disposition des zones affectées aux concessions perpétuelles individuelles et familiales, trentenaire (30) et de 15 ans (30) et aux fosses communes. Les concessions perpétuelles sont disposées en rang double (dos à dos) en bordure de l´allée principale. La capacité du cimetière est évaluée à 874 corps, la moyenne annuelle étant de 40 à 45 inhumations. Une pétition adressée au maire en novembre 1853 indique que le cimetière "commence à bien s'embellir par des plantations de croix et constructions de monuments" et demande la suppression des clôtures en treillis qui ne sont pas respectées par les visiteurs.

Le calvaire provenant du cimetière de l´église paroissiale, érigé en 1804 pour remplacer le précédent détruit durant la Révolution, est remonté dans le nouveau cimetière en 1861. Il s´agit d´une colonne en pierre de Senlis d´environ 4m de hauteur avec chapiteau sculpté et socle mouluré, sur un emmarchement de grès de 1 m2, formant la base de la croix.

En 1899, la municipalité tente d´acquérir des terrains nécessaires à l´agrandissement du cimetière ; le projet échoue alors en raison du prix demandé par les propriétaires riverains. Il est cependant réalisé en 1902, date à laquelle trois projets sont proposés. La nouvelle clôture est construite en 1903.

Les documents conservés aux archives départementales (série O) indiquent que le cimetière Saint-Pierre est créé en 1851, après l'interdiction du cimetière attenant à l'église qui servait aussi aux habitants de Rivery. Il est agrandi en 1889 et en 1903, date à laquelle les sapins sont remplacés par des ifs ; on y plante également douze tilleuls.

Travaux historiques :

Le manuscrit Pinsart indique que le cimetière particulier de Saint-Pierre est créé en 1851 et agrandi en 1888.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle
Dates 1851, daté par source
1889, daté par source
1903, daté par source
Typologies cimetière indépendant (graveyard) de plan régulier
États conservations détruit
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 211. Amiens. Cimetières avant 1869.

  • AD Somme. Série O ; 99 O 277. Amiens. Cimetières 1870-1939.

  • BM Amiens. Série M ; 2 M 17/2. Cimetières d'Amiens.

    Saint-Pierre (1814-1903)
  • BM Amiens. MS E 1377. Fonds Pinsard. PINSARD, Charles. Rues, places et monuments d'Amiens. Recueil de notes, tome 49.

    p. 66-72
Documents figurés
  • Amiens. Plan cadastral, section A, 1852 (AD Somme ; 3 P 1518).

    feuille A13.
  • Plan du cimetière Saint-Pierre en 1905, dessin (BM Amiens ; MS 1377 E manuscrit Pinsard).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.