Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancien hôtel de tourisme, dit Grand Hôtel Continental (détruit)

Dossier IA80001252 inclus dans Le lotissement et la station balnéaire d'Onival réalisé en 2002

Fiche

Appellations Grand Hôtel Continental
Dénominations hôtel de voyageurs
Aire d'étude et canton Bresle Yères - Ault
Adresse Commune : Ault
Lieu-dit : Onival

L'Hôtel Continental est construit entre 1888 et 1891 (date d'imposition) pour la Société du Grand Hôtel d'Onival-sur-Mer (matrices cadastrales). L'hôtel est la propriété du banquier parisien Froidefond, en 1888, puis de Gangloff et Compagnie, en 1894 (AD Somme, 4 M 98017/2).

Selon un guide touristique de 1895, l'hôtel aurait été construit sur les plans de Jules Mesnard, architecte à Paris et Onival. L'hôtel comportait 100 chambres, une salle des fêtes, un fumoir avec billard, un salon de coiffure (Montborgne). Le guide Monmarché (1919) indique qu'il n'est ouvert que l'été.

L'édifice aurait été détruit au cours de la seconde guerre mondiale. Le terrain qu'il occupait est actuellement en grande partie tombé à l'eau, la falaise s'étant effondrée.

Les documents iconographiques anciens (ill.) donnent des représentations de l'édifice, implanté sur un terre-plein en bordure du rivage, en retrait d'une vaste terrasse. Le vaste bâtiment de plan allongé, à deux étages carrés et étage de comble, est construit en briques et couvert d'ardoises polychromes (décor géométrique). Il est formé d'un pavillon central en légère saille (3 travées et lucarnes de toit en pierre) prolongé par deux ailes (4 travées) et cantonné par deux pavillons (2 travées en façade antérieure et 3 travées en façade latérale). Le premier étage est équipé de balcons filants.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Auteur(s) Auteur : Mesnard Jules,
Jules Mesnard

Architecte installé à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, (?), attribution par travaux historiques

Typologies type grand hôtel
États conservations détruit
Techniques céramique
maçonnerie
Précision représentations

Une frise de céramique courait sur toute la longueur de l'édifice, au niveau du faîte du mur gouttereau. L'alternance de briques de couleur rouge et ocre formait polychromie de la façade.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série M ; 4 M 98017/2. Police, casinos (1885-1905).

  • Guide pratique des familles aux bains de mer. Plages du Nord, de Normandie, de Bretagne et de Vendée. Paris : La Fare, 1895.

    p. 59
  • Bains de mer du Nord et de Belgique, du Tréport à la frontière hollandaise. Paris : Hachette, coll. Des Guides Joannes, 1912.

Documents figurés
  • 47, Onival, la plage et l'Hôtel Continental, carte postale, par Lévêque photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • Onival-sur-Mer, Hôtel Continental, carte postale, par Lévêque photographe éditeur, 1er quart 20e siècle (coll. part.).

  • Grand Hôtel Continental, Gangloff et Cie propriétaires, Ault-Onival, en tête de courrier, 1894 (AD Somme ; 4 M 98017/2).

Bibliographie
  • MONBORGNE, Jean. Histoire du bourg d'Ault. Luneray : Editions Bertout, 1989.

    p. 294
  • MONBORGNE, Jean. Il était une fois, le Bois de Cise, perle de la Côte picarde. Luneray : Editions Bertout, 1994.

    p. 68
  • MONMARCHE, Marcel. Normandie [par A. Dauzat, G. Beauvais et M. Monmarché]. 1919.

    p. 231.
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général ; (c) Département de la Somme (c) Département de la Somme ; (c) SMACOPI (c) SMACOPI - Justome Elisabeth
Elisabeth Justome

Chercheur à l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie de 2002 à 2006, en charge du recensement du patrimoine balnéaire de la côte picarde.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.