Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne école primaire de filles, actuelle école primaire mixte de Berteaucourt-les-Dames, dite école Léonard-de Vinci

Dossier IA80009653 inclus dans Le village de Berteaucourt-les-Dames réalisé en 2008

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logement
    • cour
    • jardin

Dossiers de synthèse

Genre de filles
Parties constituantes non étudiées logement, cour, jardin
Dénominations école primaire
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
Adresse Commune : Berteaucourt-les-Dames
Adresse : 41 rue Eugène-Letocart
Cadastre : 2007 AD 66

En 1873, quelques mois seulement après l'achèvement de l'école des garçons, la municipalité de Berteaucourt s'adresse à nouveau à Louis Henry Antoine, architecte de Doullens, pour dresser les plans d'une nouvelle école de filles. Le terrain destiné au nouvel équipement n'est cependant acheté par la commune que le 6 juillet 1875. Il s'agit d'un terrain cadastré A 746-747 appartenant à Eugène Letocart, alors maire de la commune. La vente est effectuée devant Me Delplanque, notaire à Pernois, moyennant la somme de 1400 francs. Les travaux sont entamés dans le courant de l'année 1876 et la réception définitive, qui marque l'achèvement officiel des travaux, est signée le 23 décembre 1876.

Le plan et la notice réalisés par l'instituteur, en réponse au questionnaire de 1878, indiquent que l'école est construite par l'entrepreneur Mercier de Vignacourt, sur les plans de Louis Henry Antoine, architecte à Amiens. Il s'agit d'un petit bâtiment en rez-de-chaussée, situé rue de Ville, qui abrite une classe unique éclairée par six fenêtres. La cour des élèves et un jardin se situent à l'arrière. Un emplacement réservé à la construction d'un logement pour l'institutrice est signalé sur le plan.

En 1883, la salle de classe, d'une superficie de 60 mètres carrés est jugée insuffisante pour accueillir les jeunes filles de la commune. Le conseil municipal décide de confier l'extension de l'école, qui inclura une classe enfantine, à l'architecte de l'arrondissement Louis Henry Antoine. Mais le projet est ajourné jusqu'en 1890. A l'époque, la commune doit pouvoir accueillir près de 120 filles. L'architecte propose alors un nouveau projet, comprenant trois classes avec logement pour les institutrices. Les plans de la nouvelle école des filles, présentés le 5 avril 1892, montrent trois bâtiments disposés autour d'une cour. Deux bâtiments à étage de comble, implantés perpendiculairement à la voie, abritent les deux logements de quatre pièces (salle et cuisine au rez-de-chaussée et 2 chambres sous le comble) avec petites dépendances ; les deux classes (de 8m X 7m) se situent dans un bâtiment qui s'étend entre la cour des élèves, côté rue, et le jardin à l'arrière.

Après plusieurs modifications, le projet est adopté en mai 1894. Les travaux de l'école commencent durant l'été 1894 et sont achevés à l'automne 1896. La réception définitive des travaux est prononcée le 18 novembre 1896.

La travée centrale du bâtiment des classes a été remaniée après la Première Guerre mondiale.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1896, daté par source
Auteur(s) Auteur : Antoine Louis Henry,
Louis Henry Antoine (1820 - 1900)

Architecte, président de la société régionale des architectes du nord de la France, président d'honneur de la société des Antiquaires de Picardie, membre du conseil départemental des constructions et bâtiments publics.

Arrive à Amiens en 1846 pour construire la gare.

Architecte de la ville jusqu'en 1856 (démission).

Architecte de l'arrondissement de Doullens (Somme).

Père de Georges Antoine et d'Antoine Joseph. Grand-père d'Henry.

1862 : domicilié 21 rue des Saintes-Maries (annuaire).

1881 : domicilié 10 rue des Saintes-Maries à Amiens avec son fils Joseph (19 ans) élève architecte.

chevalier de la légion d'honneur, capitaine commandant honoraire de la compagnie des sapeurs-pompiers, membre du conseil municipal,

Voir le site http://www.purl.org/inha/agorha/002/75226.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte d'arrondissement, attribution par source
Auteur : Mercier,
Mercier

Entrepreneur de Vignacourt.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par tradition orale

L'édifice comprend plusieurs bâtiments disposés autour d'une cour centrale divisée par une clôture en grillage. La parcelle est fermée côté rue par un mur bahut en brique, surmonté d'une grille. Deux bâtiments en rez-de-chaussée surélevé sur cave et à étage de comble (logements) sont implantés perpendiculairement à la rue, à l'est et à l'ouest de la parcelle. Celui de l'ouest est prolongé par un bâtiment à étage carré en brique construit en retour d'équerre et aligné sur rue.

Au fond de la cour, se situent un bâtiment en rez-de-chaussée, présentant un fronton à pas de moineau (classes), et un préau. Enfin, un bâtiment de construction récente également en rez-de-chaussée, à ossature béton et remplissage de briques et couvert d'un toit terrasse, s'élève au sud du bâtiment des classes et de la cour des élèves.

Murs brique
béton béton armé
Toit ardoise
Étages en rez-de-chaussée surélevé, étage de comble, en rez-de-chaussée
Couvertures toit à longs pans
toit à longs pans brisés croupe brisée
terrasse
Typologies 2 classes, logement indépendant
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents figurés
  • Berteaucourt-les-Dames. Plan de la maison d'école de filles, 1878 (AD Somme ; 99 T 3804 94/1).

  • Projet de construction de l'école des filles, dessin à l'encre et au lavis sur calque par Louis Henry Antoine, architecte de l'arrondissement d'Abbeville, 5 avril 1892 (AD Somme ; 99 O 680).

  • Berteaucourt-les-Dames. Ecole des filles et rue Létocart, carte postale, Peyrat-Minet éditeur, avant 1914 (coll. part.).

Liens web

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournier Bertrand - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.