Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne école primaire de filles de Ham

Dossier IA80010516 inclus dans Ancienne ville close de Ham réalisé en 2015

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logement
    • cour
    • jardin
Genre de filles
Parties constituantes non étudiées logement, cour, jardin
Dénominations demeure, école primaire
Aire d'étude et canton Santerre Haute-Somme - Ham
Adresse Commune : Ham
Adresse : 33 rue du Général-Leclerc , ancienne rue de Chauny

Les sources conservées aux archives départementales indiquent que la municipalité est dans l'obligation d'agrandir l'école de filles installée dans une maison acquise rue de Sorigny en 1884, qui accueille 140 élèves en 1903. Le projet d'extension sur les terrains libres de l'école maternelle, qui aurait nécessité l'acquisition de deux maisons voisines, est abandonné. L'école primaire de filles est finalement installée dans des locaux acquis rue de Chauny et appropriés sur les plans d'Emile Ricquier, en 1904. Dans la demeure, construite en 1843 (matrices cadastrales), trois classes sont aménagées au rez-de-chaussée et le logement (cuisine, salon et 3 chambres) est installé à l'étage. Les institutrices disposent d'un jardin à l'arrière avec des latrines. Un petit préau et une quatrième classe occupent l'extension construite au nord. La cour sur la rue sert de cour de récréation.

L'école de filles sera transférée dans de nouveaux locaux construits rue du Théâtre, au lendemain de la première guerre mondiale.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , (?)
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1843, daté par source
1904, daté par source
Auteur(s) Auteur : Ricquier Emile,
Emile Ricquier , né(e) 1846 (1906 - )

Architecte des Hospices et architecte départemental.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'édifice, implanté en parcelle traversante, comprend un bâtiment principal, une cour antérieure et un jardin en fond de parcelle. Dans la cour, un hangar est adossé au mur sud. Des préfabriqués ont été installés dans le jardin sur toute la largeur de la parcelle, délimitant une seconde cour en fond de parcelle. Un portail y donne accès, depuis le passage des Cordeliers, en bordure de laquelle deux logements ont été construits dans les années 1950 (analyse stylistique). Dans cette cour, un hangar est adossé au mur sud délimitant la propriété.

Le bâtiment principal est construit en briques (façade antérieure enduite) et couvert d'ardoises. L'extension, au nord du bâtiment principal est couverte de tuiles.

Murs brique enduit
Toit ardoise, tuile
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans croupe
Typologies école et logement sous un même toit, 4 classes, appropriation

L'école de filles, installée en 1904 dans une demeure acquise par la municipalité, constitue un exemple bien documenté.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 2065. Ham. Travaux communaux. Ecoles.

  • AD Somme. Série P ; 3 P 410/4. Ham. Propriétés foncières 1832-1882.

Documents figurés
  • Plan des terrains et bâtiments de l'école de filles, E. Ricquier architecte, 1904 (AD Somme ; 99 O 2065).

  • Ham. L'ancienne école de filles, cliché Haubrex, carte postale, début 20e siècle (Coll. Cercle Cartophile de Ham).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.