Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ancienne école primaire de filles, puis école primaire mixte et mairie, actuelles mairie et médiathèque de Ribeaucourt

Dossier IA80009704 inclus dans Le village de Ribeaucourt réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Genre de filles
Parties constituantes non étudiées logement, cour, dépendance, portail, jardin
Dénominations mairie, école primaire
Aire d'étude et canton Grand Amiénois - Domart-en-Ponthieu
Adresse Commune : Ribeaucourt
Adresse : 10 rue de l' Église
Cadastre : 1984 B 272

La commune accepte en 1854 le legs de Bonne-Charlotte Le Fournier de Wargemont, marquise de Persan, pour la construction d'une école de filles. Un terrain est acquis, en 1862, et un devis est établi le 18 octobre 1866 par Louis Henry Antoine, architecte de l'arrondissement de Doullens. Les bâtiments existant sur la parcelle B1 230 sont mentionnés comme détruits la même année (matrice des propriétés foncières). Les travaux de construction du bâtiment abritant la classe et le logement de l'institutrice, menés par l'entrepreneur Léopold Sueur, menuisier à Franqueville, sont reçus en avril 1869.

Le plan de 1865 montre un petit bâtiment à étage de comble, abritant une salle de classe, d'environ 26 m2, et un logement comprenant salle et cuisine au rez-de-chaussée, trois chambres et cabinet à l'étage de comble.

Le plan dressé par l'instituteur de la commune en 1878 montre que le bâtiment a été agrandi de deux appentis, l'un à usage d'étable, l'autre, communiquant avec la cuisine, servant de buanderie.

Les recensements de population de 1872 et de 1881 indiquent que l'édifice est habité par l'institutrice et une soeur soignant les malades.

De 1898 à 1900, des travaux d'extension sont réalisés d'après les plans de Désiré Legris, architecte de la commune. Une nouvelle salle de classe mixte est construite à l'alignement de la rue, tandis que dans l'ancien bâtiment de fond de cour, la salle de classe est aménagée en salle de mairie et logement attribué à l'instituteur.

Le bâtiment en rez-de-chaussée, abritant une salle de classe d'environ 50 m2, est flanqué d'un appentis à usage d'étable. Sur le plan, figurent également un préau et des latrines préexistants.

Les travaux, menés par Barthélemy Dubourguier, entrepreneur à Ergnies, sont reçus le 18 novembre 1900, et la classe a ouvert le 2 janvier 1901. Le recensement de 1906 indique qu'Eugène Boully, le nouvel instituteur public de Ribeaucourt, y vit avec sa femme et son fils. En 1911, il se déclare instituteur public et secrétaire de mairie.

L'ensemble des bâtiments a été détruit durant les bombardements américains des 5 et 7 juillet 1944. En 1950, l'architecte amiénois Jean Guidée, chargé de la reconstruction des bâtiments communaux, soumet les plans de nouveaux bâtiments à usage de mairie, école et logement de l'instituteur. Ceux-ci sont modifiés en 1953, à la demande de la Commission départementale des constructions scolaires, tandis que les travaux sont dirigés par la Coopérative de Reconstruction La Paysanne, à Amiens.

Deux bâtiments ont été construits, notamment par Albert Pelletier et Greuet, respectivement maçon et couvreur à Ribeaucourt : la mairie, en bordure de cour ; la salle de classe et la remise de matériel d'incendie, en fond de cour. Comme l'indique une plaque apposée sur l'élévation latérale, la mairie a été inaugurée le 26 juin 1955 par Gilbert Jules, secrétaire d'État aux Finances.

Le corps communal de sapeurs pompiers a été dissous en 1970, et la pompe à bras a été vendue à un particulier (elle est aujourd'hui installée sur la place publique). Depuis la suppression de l'école dans les années 1990, l'école a été transformée en médiathèque et en remise, et le logement de l'instituteur mis en location par la commune.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle , (détruit)
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1866, daté par source
1898, daté par source
1953, daté par source
Auteur(s) Auteur : Antoine Louis Henry,
Louis Henry Antoine (1820 - 1900)

Architecte, président de la société régionale des architectes du nord de la France, président d'honneur de la société des Antiquaires de Picardie, membre du conseil départemental des constructions et bâtiments publics.

Arrive à Amiens en 1846 pour construire la gare.

Architecte de la ville jusqu'en 1856 (démission).

Architecte de l'arrondissement de Doullens (Somme).

Père de Georges Antoine et d'Antoine Joseph. Grand-père d'Henry.

1862 : domicilié 21 rue des Saintes-Maries (annuaire).

1881 : domicilié 10 rue des Saintes-Maries à Amiens avec son fils Joseph (19 ans) élève architecte.

chevalier de la légion d'honneur, capitaine commandant honoraire de la compagnie des sapeurs-pompiers, membre du conseil municipal,

Voir le site http://www.purl.org/inha/agorha/002/75226.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte d'arrondissement, attribution par source
Auteur : Legris Désiré,
Désiré Legris

Architecte de la commune de Ribeaucourt à la fin du 19e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal, attribution par source
Auteur : Guidée Jean,
Jean Guidée

Architecte. Associé à Dubus (église de Rivery) en 1960.

Etabli à Amiens, 12 rue Gloriette, en 1930.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte communal, attribution par source
Auteur : Sueur Léopold,
Léopold Sueur

Menuisier à Franqueville.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Dubourguier Barthélemy, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Pelletier Albert, maçon, attribution par source
Auteur : Greuet, charpentier, attribution par source

L'édifice est formé de deux bâtiments construits en briques. Celui qui s'élève sur rue abrite la mairie et un logement. Il est construit en rez-de-chaussée surélevé avec comble à surcroît couvert d'ardoise. Un portail latéral donne accès à la cour, au fond de laquelle s'élève l'ancienne salle de classe, avec toit en appentis incliné vers l'arrière.

Murs brique
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture
Étages en rez-de-chaussée surélevé, étage de comble
Couvertures toit en pavillon
toit à un pan
Typologies école et logement sous un même toit, mairie et logement sous un même toit, mutation

L'ancienne école de filles, construite en 1863, sur les plans de l'architecte Henry Antoine, est devenue une école mixte, ouverte en 1901, après la construction d'une nouvelle salle de classe, sur les plans de l'architecte communal Désiré Legris.

Louis Henry Antoine est l'auteur de plusieurs écoles primaires construites dans le Val de Nièvre : écoles de filles à Beauval (à Beauval, Berteaucourt-les-Dames, Canaples, L'Etoiles) écoles de garçons (à L'Etoile et Saint-Ouen). Il est aussi l'auteur des plans des presbytères de Saint-Léger-lès-Domart et de Ribeaucourt, où il intervient pour la famille de Berny (chapelle funéraire de la famille de Berny et agrandissement du château).

Avec celle de Pernois, l'école et mairie Ribeaucourt constitue un exemple de l'architecture de la Reconstruction, ici sur les plans de Jean Guidé.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Somme. Série O ; 99 O 3216. Ribeaucourt. Administration communale, avant 1869.

    Legs de la marquise de Persan pour la construction d'une école de filles (conseil municipal du 10 mai 1854)
  • AD Somme. Série O ; 99 O 3217. Ribeaucourt. Administration communale, 1870-1939.

    Construction de l'école mixte et de la mairie, 1896-1900.
  • AD Somme. Série P ; 3 P 671/4. Ribeaucourt. Matrice des propriétés foncières, 1838-1914.

  • AC Ribeaucourt. Registre des délibérations du conseil municipal, 1925-1995.

Documents figurés
  • Commune de Ribeaucourt. Construction d'une maison d'école, plan d'ensemble, dessin à l'encre et à l'aquarelle sur papier toilé par Louis Henry Antoine, architecte de l'arrondissement d'Abbeville, 18 octobre 1865 (AD Somme ; 99 O 3216).

  • Commune de Ribeaucourt. Construction d'une maison d'école, plans, dessin à l'encre et à l'aquarelle sur calque par Louis Henry Antoine, architecte de l'arrondissement d'Abbeville, 18 octobre 1865 (AD Somme ; 99 O 3216).

  • Commune de Ribeaucourt. Plans de l'école des filles, dessin à l'encre et à l'aquarelle sur papier par A. Houtier, instituteur, 14 août 1878 (AD Somme ; 99 T 3807/672-1).

  • Commune de Ribeaucourt. Croquis des abords de l'école projetée, dessin à l'encre et à l'aquarelle sur calque, vers 1896 (AD Somme ; 99 O 3217).

  • Commune de Ribeaucourt. Plan de l'école, dessin à l'encre, à l'aquarelle et au lavis sur papier par Désiré Legris, architecte communal, 17 décembre 1896 (AD Somme ; 99 O 1896).

  • Ribeaucourt (Somme). L'école, carte postale, cliché S. Petit à Longpré, éditeur Archeri-Pruvôt à Ribeaucourt, avant 1912 (coll. part.).

  • Ribeaucourt. L'Ecole, carte postale, cliché Domervalle à Domart, phototypie J.-M. Combier à Mâcon, années 1920 (coll. part.).

  • Ribeaucourt (Somme). Le monument aux morts et l'école, carte postale, Damervalle photographe, années 1930 (coll. part.).

(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général (c) Région Hauts-de-France - Inventaire général - Fournis Frédéric - Barbedor Isabelle
Isabelle Barbedor

Chercheur du service de l'Inventaire général du patrimoine culturel de Picardie, puis des Hauts-de-France, depuis 2002.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.